J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Armor lance la production de films solaires

Publié le 21 octobre 2016 à 11h48Mis à jour le 11 août 2017 à 11h23

Et si le panneau solaire épousait les formes de son support ? Ce rêve d’architecte devient réalité. Après des années de recherches avec de prestigieux partenaires comme l’Institut national de l’énergie solaire de Chambéry, Armor vient de lancer la production de son film photovoltaïque souple.

Spécialiste de la chimie des encres et des technologies d’impression, l’entreprise nantaise a mis tout son savoir-faire dans la formulation, l’enduction haute vitesse « rouleau à rouleau » et la transformation des films minces pour imaginer un film inorganique solaire.

 

Film ultra-mince

icone_docUltra-mince (400 grammes au mètre carré), ce film photovoltaïque s’adapte et s’accroche à n’importe quelle surface : du toit de l’abribus à la fenêtre, en passant par le mât d’un lampadaire. Exit le panneau pesant plusieurs kilos. Certes, le film issu du Beautiful Light Project affiche un rendement deux à trois fois plus faible que celui de cellules classiques. Mais, à terme, son rendement pourrait atteindre 50 MWc/m2, indique l’industriel.

 

1 million de m2

icone_rouageEt des mètres carrés, Armor peut en produire énormément. Dans son usine de La Chevalière, l’entreprise bretonne s’est dotée d’une capacité de fabrication d’un million de mètre carré par an.

 

Pas de métaux rares

icone_charbonLast but not least. Contrairement aux autres systèmes photovoltaïques, le film Asca ne contient ni métaux rares, ni silicium, ni produits toxiques. L’avenir du solaire souple s’annonce radieux.