J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Alpenergie Espace client
Menu

Biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel : une hausse de 30 % au premier semestre 2017

Biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel : une hausse de 30 % au premier semestre 2017

L’année 2017 est une riche année pour le biométhane. Le ministère de la Transition écologique et solidaire révèle qu’entre décembre 2016 et juin 2017 9 installations sont sorties de terre, faisant passer leur nombre total de 26 à 35, et que la capacité d’injection dans les réseaux a augmenté de 30 %. C’est à présent 533 GWh/an qui peuvent être produits, soit l’énergie nécessaire pour chauffer 44 380 foyers ou faire rouler 2 367 bus.

 

 

Trois filières de production du biométhane

L’injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel est autorisée en France depuis 2011. Gaz très riche en méthane et produit par épuration de biogaz, le biométhane peut être obtenu de trois façons :

flechebleu

grâce à des unités de méthanisation qui dégradent de la matière organique en absence d’oxygène (78 % de la capacité totale en 2017),

flechebleuà partir des boues de stations d’épuration (17 % de la capacité totale),

flechebleugrâce à la fermentation des déchets non dangereux des décharges (5 % de la capacité totale).

 

 

Répartition en France

icone_enr_plantLes régions ayant le plus d’installations de production de biométhane sont le Grand Est (7 installations), les Hauts-de-France (7 installations), l’Île-de-France (5 installations) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (5 installations). À l’opposé, les régions PACA, Occitanie et Normandie n’en possèdent aucune. Ce ne sera bientôt plus le cas puisque 297 projets, répartis dans toutes les régions de France, sont en cours, pour une capacité de 6 501 GWh/an.

D’après l’Ademe, le biométhane a de beaux jours devant lui. L’Agence prévoit en effet que d’ici 2030, entre 500 et 1 400 installations auront été construites et que 10 à 15 % du gaz circulant dans le réseau proviendra de la méthanisation.

Source : « Tableau de bord : biométhane injecté dans les réseaux de gaz », ministère de la Transition écologique et solidaire, août 2017.

Le biométhane : une énergie d’avenir dans les réseaux de gaz français

Hausse de 30 % de biométhane dans les réseaux de gaz
Evaluez cet article