J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Ségolène Royal relance la micro hydroélectricité

Publié le 17 mai 2017 - Par
Partagez sur

La ministre chargée de l’énergie a présenté, le 27 avril, le résultat du premier appel d’offres portant sur les petites centrales hydroélectriques.

A quelques jours de son départ du gouvernement, la ministre de l’environnement a rendu public le résultat du premier appel d’offres portant sur les petites centrales hydroélectriques.

Après des mois d’instruction, la commission de régulation de l’énergie (CRE) a finalement sélectionné 19 projets, dont la puissance unitaire varie entre 0,1 et 2 mégawatts.

Barrages, centrales, moulins

Dans le lot, on trouve tout à la fois des installations complètes (barrages et centrale hydroélectrique), des aménagements d’installations existantes (barrages), voire des moulins transformés. Cumulée, la puissance reste modeste : 27 MW.

 Prime au financement participatif

Quel plan économique pour ces projets ? Selon le type d’installation, l’électricité sera rachetée entre 102,6 et 149,9 €/MWh. Le tout pouvant être complété d’une prime de 3 €/MWh lors de financements participatifs. Les exploitants des 4 « moulins électriques » sélectionnés bénéficieront d’un tarif d’achat légèrement supérieur : 150,7 €/MWh.

Nouvel appel d’offres

Conformément au calendrier publié en parallèle de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) , Ségolène Royal a lancé un nouvel appel d’offres pour 105 MW de nouvelles petites centrales hydroélectriques, réparti en trois périodes de candidature de 35 MW.

La première période de candidature du nouvel appel d’offres se clôturera le 31 janvier 2018, indique le ministère de l’environnement.

La PPE du 28 octobre 2016 prévoit d’augmenter de 500 à 750 MW la capacité hydroélectrique installée d’ici à 2023.

Partagez sur