J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Alpenergie Espace client
Menu

Les chiffres du gaz renouvelable revus à la hausse

Les chiffres du gaz renouvelable revus à la hausse

Maitrise Gaz_iconeDans leur bilan prévisionnel 2017-2035 publié le 21 novembre 2017, les gestionnaires des réseaux de distribution et de transport de gaz estiment que le gaz renouvelable pourrait représenter, sous réserve de mesures d’accompagnement ciblées, 30 % de la consommation finale de gaz en 2035, soit 90 térawattheures (TWh). Cela dépasse largement l’objectif de la loi de la transition énergétique pour la croissance verte de porter la part de biogaz à 10 % de la consommation d’ici à 2030.

Un nouvel usage du gaz va également se développer : celui de carburant. En 2035, 300 000 à 1 million de véhicules devraient rouler au gaz naturel, beaucoup moins polluant que le gasoil.

icone_gazLe rapport indique par ailleurs que la consommation de gaz (hors production d’électricité) va reculer de 1,2 % par an jusqu’en 2035, passant ainsi de 413 TWh à 364 TWh. Et cela alors même que la France comptera, en 2035, 1,6 million de logements et 92 millions de mètres carrés de bureaux supplémentaires chauffés au gaz. Cette baisse s’explique par de nets progrès en matière d’efficacité énergétique, notamment le remplacement des chaudières à condensation par des pompes à chaleur au gaz dans les bâtiments neufs.

La demande globale de gaz, électricité comprise, reste plus difficile à prévoir du fait de l’évolution incertaine du parc nucléaire et des énergies renouvelables. En 2016, les nombreux arrêts de réacteurs nucléaires avaient fait augmenter la consommation de gaz de 5 % par rapport à 2015.

Source : Bilan prévisionnel pluriannuel gaz 2017.

Consommation de gaz naturel : de nouveaux usages
4.9 (97.5%) 8 votes