J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Renouvelables : les collectivités veulent développer le financement participatif

Publié le 03 mai 2017 à 13h05Mis à jour le 11 mai 2017 à 14h50

Dernier volet de la décentralisation ainsi que de la loi sur la transition énergétique : les collectivités locales ont désormais toutes les clés pour reprendre en main leur destin énergétique. Quitte à innover au plan financier.

L’ancienne région Rhône-Alpes fut la pionnière en créant des fonds d’investissements publics dédiés au financement de la rénovation thermique des bâtiments publics et à la construction de centrales de production d’énergies renouvelables

Associer les habitants

icone familyCes dernières ne sont pas toujours bien acceptées par les habitants. D’où l’idée de les associer financièrement aux projets. Ce modèle de financement participatif est très développé en Allemagne, où la moitié des éoliennes appartient à des particuliers ou à des coopératives.

Des collectivités vont plus loin. Après avoir renoncé à travailler avec des fournisseurs au bilan carbone trop chargé (producteur de charbon, par exemple), la ville de Stuttgart fait activement participer ses administrés à la transition énergétique. La régie municipale de la capitale du Bade-Wurtemberg octroie, chaque année, 5 millions de prêts à taux zéro pour financer les travaux de rénovation thermique des logements de particuliers.

La mairie joue aussi les « marieuses » entre les porteurs de projets participatifs de centrales photovoltaïques et les propriétaires de bâtiments dotés de toitures de grande surface.

Actionnaires particuliers

icone_partie_prenanteNantes Métropole s’est, un peu, inspiré de ce modèle. À l’occasion du déménagement du marché d’intérêt national (MIN), l’intercommunalité a obtenu la réalisation d’une centrale photovoltaïque de 32 000 m², en toiture du futur bâtiment. Mieux : une partie de cette centrale solaire de 5 MWc sera financée par des particuliers.

Avec l’aide d’associations comme Alisée et Alecs, les habitants du chef-lieu du Pays-de-la-Loire pourront choisir de s’engager financièrement dans l’exploitation de la centrale à travers des prises de participation dans le capital de la société qui en aura la responsabilité.