J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Les coûts du solaire poursuivent leur descente

Publié le 06 décembre 2017 à 09h13Mis à jour le 01 août 2019 à 14h24

L’Allemagne peine, peut-être, à réduire la part du charbon dans son bouquet électrique. Mais cela n’entrave pas pour autant le développement du photovoltaïque. En début de semaine dernière, la Bundesnetzagentur a dévoilé les résultats de son dernier appel d’offres solaire.

Inférieur à 50 euros/MWh

Au total, 20 projets, totalisant 222,2 MWc de capacité de production, ont été sélectionnés. Mais le plus important n’est pas là. Pour la première fois, au moins en Europe, la moyenne des coûts totaux de production proposés par les promoteurs était inférieure à 50 euros/MWh.

13 ans d’avance

Selon l’agence fédérale des réseaux, les coût actualisé de l’énergie (LCEO) oscillaient entre 49,1 € et 42,9€/MWh. Un niveau de prix que l’on attendait, il n’y a pas si longtemps encore, pour … 2030.

Moins cher encore que l’éolien terrestre

Cela rejoint pourtant les projections faites par Lazard. Dans une note, publiée au début du mois de novembre, les analystes de la banque d’affaires annoncent que les coûts totaux de production des centrales photovoltaïque (monocristallin) pourraient prochainement atteindre 43 dollars/MWh (36 €/MWh) : moins cher encore que l’éolien terrestre !

À ce niveau de prix, assure Lazard, le solaire deviendrait le mode de production d’électricité le plus économique qui soit ; inférieur à celui d’un cycle combiné à gaz, d’une centrale au charbon moderne ou d’un réacteur nucléaire.

 

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen