J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Electricité : Quand l’offre de marché fait baisser les prix

Publié le 24 mars 2016 à 17h21Mis à jour le 25 avril 2019 à 16h59

 

quatre ampoulesAllez savoir pourquoi : en matière d’électricité, les offres de marché sont réputées plus chères que les autres. Dans les faits, c’est tout le contraire. Et ça le sera plus encore dans les prochains mois.

En décembre dernier, la loi NOME a signé la fin des tarifs régulés de vente d’électricité (TRV) pour les sites dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kVA. Les PME n’ayant pas souscrit de nouveau contrat bénéficient d’une offre de transition jusqu’au 30 juin 2016. Passé cette date, l’approvisionnement de ces sites sera confié à un fournisseur, désigné par un Appel d’Offres organisé par la CRE.

Régulé, le prix de l’offre de transition est très différent entre l’hiver et l’été. Dès le 1er avril, les prix du MWh seront en moyenne 55% plus chers que l’ancien Tarif Régulé. Les sites ayant un fort dénivelé entre la puissance de pointe et la puissance en heure de pointe hivernale (HPH) seront les plus pénalisés.

La loi NOME permet à tous les sites éligibles de souscrire un contrat en offre de marché auprès du fournisseur de leur choix, à tout moment, sans préavis, ni frais de résiliation.

Dès à présent, votre interlocuteur commercial ENGIE peut vous assister à définir les contours d’une offre de marché taillée pour vos besoins et votre budget. Vous aider à optimiser votre budget énergie, c’est aussi cela être à vos côtés.

 

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen