J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Électricité : s’effacer, c’est gagner !

Publié le 29 septembre 2016 à 16h01Mis à jour le 14 avril 2017 à 14h06

La fenêtre de tir est étroite. Mais elle peut être diablement intéressante. Dans les tout prochains jours, le gestionnaire de réseau de transport d’électricité (RTE) lancera un important appel d’offres sur l’effacement de la consommation d’électricité (2 200 MW pour 2017).

 

effacement tertiaire privé

L’effacement, qu’est-ce que c’est ?

Le but poursuivi par RTE est d’inciter ainsi d’importants consommateurs d’électricité à réduire leur demande aux périodes de pointe, pendant au plus deux heures, en contrepartie d’une rémunération. Le dispositif devra être opérationnel pour le 1er janvier prochain.

Qui est concerné ?

A priori, les sites consommant a minima 1,5 millions de kWh par an (soit une facture annuelle d’environ 150 k€ TTC) et pouvant, sans risque de gêner leur activité, réduire leur soutirage d’électricité une trentaine d’heures par an, en jours ouvrés.

Concrètement, comment cela se passe-t-il ?

Les clients intéressés se font connaître, en particulier auprès de leur fournisseur d’énergie. Il agrège ensuite les volumes d’électricité « effaçables » par ses clients et fait une proposition de puissance (en MW) à RTE qui, seul, décidera du moment et du volume d’électricité à effacer.

Quid de l’offre d’ENGIE ?

Avec NextFlex, son équipe d’experts dédiés, ENGIE aide ses clients à identifier et à qualifier les équipements susceptibles d’être mobilisés à la demande de RTE. C’est à partir de ce potentiel qu’est définie la puissance effaçable (en MW), la disponibilité (en nombre d’heures par an), le délai de mobilisation (temps nécessaire à la réduction de la consommation). Ces sont ces trois critères qui détermineront le niveau de rémunération du client.

Une partie de ce revenu sera versée sous la forme d’une prime fixe, en paiement de la mise à disposition des équipements, et ce quel que soit le nombre d’appels de RTE. En complément, ENGIE verse une prime variable dont le montant est fonction du nombre et de la puissance des effacements demandés. L’effacement est donc une source de revenu assuré ; qu’importe l’état du marché de l’électricité.

Pourquoi contractualiser maintenant ?

Ce prochain appel d’offres sera le dernier que publiera RTE pour toute l’année 2017. Les premiers clients auront donc toutes les chances d’accroître leurs gains en optimisant leur consommation d’électricité.

 

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen