J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

ENGIE inaugure une centrale à géothermie en Île-de-France

Publié le 19 décembre 2016 à 14h46Mis à jour le 11 mai 2017 à 15h03

ENGIE Réseaux a inauguré, le 7 décembre, son nouveau réseau de chaleur francilien alimenté par géothermie profonde.

L’installation se compose de :

  • deux puits,
  • une unité de géothermie,
  • un réseau de chaleur de 10 kilomètres de long,
  • 38 sous-stations.

Puisée dans le Dogger (à 1.800 mètres de profondeur), l’eau chaude est réchauffée d’une dizaine de degrés en surface grâce à une thermo-frigo-pompe, une pompe à chaleur.

L’eau chaude du Dogger

icone_tuyeauA 70°C, l’eau est injectée dans le réseau de chauffage urbain, où elle peut encore être montée en température (lorsque la température extérieure est basse) par l’une des chaudières à gaz d’appoint installées dans les sous-stations.

De retour à l’unité de géothermie, l’eau tiède est débarrassée de ses calories superflues par la pompe à chaleur, pour réchauffer l’eau « intrante ». Ensuite, c’est la réinjection dans les profondeurs. Le système fonctionne en circuit fermé.

10.000 équivalent habitants

icone_conso_eauBaptisée Ygeo, cette centrale fournit eau chaude sanitaire et chauffage à 10.000 équivalent habitants, dans les communes de Montreuil, Noisy-le-Sec et Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

La centrale livrera 100 GWh d’énergie thermique par an. La géothermie et la thermo-frigo-pompe (alimentée en électricité d’origine renouvelable) fournissent 60% de ce total. Les chaudières à gaz assurant les 40% restant.

La part des énergies renouvelables étant majoritaire, l’installation peut vendre son énergie à un taux réduit de TVA. Réduisant d’autant le montant de la facture de chauffage des consommateurs.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen