J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

La France passe au solaire

Publié le 08 mars 2017 à 12h22Mis à jour le 11 mai 2017 à 14h50

panneaux photovoltaiques soleil couchantEn cours de finalisation, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit de porter la capacité installée photovoltaïque française de 6 700 MWc à 10 200 MW en 2019. Puissance qui pourra être portée à 20 200 MWc en 2023.

Pour atteindre ces objectifs, le ministère de l’environnement a initié, le 24 août, une série d’appels d’offres portant sur la réalisation de 3 000 MWc de centrales solaires au sol. Tous les six mois, précise le ministère, une tranche de 500 MWc sera lancée. Les premières installations sortiront de terre dès 2017.

Les lauréats bénéficieront du nouveau dispositif de soutien, le « complément de rémunération » : en plus des revenus générés par la vente de l’électricité sur le marché, les producteurs lauréats se verront verser une prime annuelle assurant un niveau de revenus qui couvre les investissements.

Les projets seront sélectionnés à l’aune de plusieurs critères : coût de production de l’électricité, empreinte carbone, pertinence environnementale, en particulier la valorisation de sites dégradés et/ou pollués et la préservation des espaces boisés.

Afin d’encourager la participation des citoyens et des territoires aux projets solaires, les projets financés selon des modes « participatifs » pourront bénéficier d’une majoration tarifaire.

bouton AlpEnergie

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen