J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Menu

Biométhane : une énergie d’avenir dans les réseaux de gaz français

Le biométhane a fait un bond de +162 % d’injection dans le réseau de gaz naturel en 2016. C’est ce qu’indique la seconde édition du Panorama du gaz renouvelable, réalisé par le Syndicat des Énergies renouvelables (SER) et les gestionnaires de réseaux GRDF, GRTgaz et TIGF. Encore sous-représentée, cette filière 100 % verte est toutefois en pleine expansion dans le mix énergétique français.

 

 Le biométhane : l’émergence d’un gaz renouvelable

icone enr Issu de la méthanisation de déchets organiques, le biométhane est une énergie propre, parfaitement renouvelable et souvent locale. Ce biogaz épuré peut notamment être :

 

  • utilisé dans les moteurs de cogénération, pour produire de la chaleur et de l’électricité ;
  • injecté directement dans le réseau de gaz naturel après une étape d’épuration.

C’est cette deuxième voie qui est aujourd’hui encouragée. Selon le Panorama du gaz renouvelable, la production de biométhane a progressé de 162 % en 2016, avec un total de 215 gigawattheures (GWh) injectés dans le réseau de gaz. L’équivalent de la consommation d’environ 18 000 logements.

Biométhane injecté dans les réseaux de gaz : des objectifs ambitieux

icone gaz La production de biométhane pour injection dans les réseaux de gaz sur le territoire français fait l’objet de projections ambitieuses. À l’horizon 2030, la loi de transition énergétique prévoit un objectif de 10 % dans la consommation totale de gaz naturel.

Si elle est pour l’heure encore timide – la production de gaz renouvelable ne représente aujourd’hui qu’environ 0,05 % de la consommation française -, la dynamique est bel et bien enclenchée. Pour preuve, 9 nouveaux sites de production ont été installés en 2016, portant à 26 le nombre de sites produisant du biométhane destiné à être injecté dans le réseau de gaz naturel. Par ailleurs, 241 projets d’une capacité estimée à 5 000 GWh par an sont actuellement en cours de développement.

ENGIE, unique acteur français présent à toutes les étapes de la chaîne du biométhane

icone carte géolocalisée La France occupe actuellement le sixième niveau européen en matière d’injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel, derrière le Royaume-Uni et les Pays-Bas, et loin derrière l’Allemagne qui, avec 9 100 GWh de production par an en 2016, trône en tête de ce classement.

Pour faire du biométhane une alternative d’avenir, ENGIE est présent à toutes les étapes de production de cette énergie fiable et locale, de la production jusqu’à son acheminement et à sa commercialisation.

En savoir plus sur le gaz renouvelable

Source : Panorama du gaz renouvelable en 2016

Biométhane : une énergie d’avenir dans les réseaux de gaz français
Evaluez cet article