J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Alpenergie Espace client
Menu

Quatre nouvelles aides pour la production d’énergie renouvelable en France

Quatre nouvelles aides pour la production d’énergie renouvelable en France

La Commission européenne a validé quatre nouveaux régimes d’aides publiques pour financer le grand éolien terrestre et les grandes installations photovoltaïques au sol et sur les bâtiments. Un total de plus de 8 milliards d’euros sur 20 ans qui permettront de produire plus de 7 gigawatts (GW) d’énergie renouvelable supplémentaire, et d’aider la France à atteindre son objectif de 23 % des besoins énergétiques couverts par les énergies renouvelables d’ici 2020.

icone eolienneLe premier régime est un complément de rémunération pour les exploitants de parcs éoliens terrestres de plus de 6 turbines ou ayant au moins une turbine de plus de 3 mégawatts (MW). Il permettra d’augmenter leur capacité globale de 3 GW d’ici à 2020 grâce à un budget provisoire de 188 millions d’euros par an, soit 3,8 milliards d’euros sur 20 ans.

Les deuxième et troisième régimes concernent le solaire et seront dotés d’un budget commun provisoire de 232 millions d’euros par an, soit 4,6 milliards d’euros sur 20 ans. Le deuxième accordera un tarif de rachat aux installations photovoltaïques sur les bâtiments dont la puissance est comprise entre 100 et 500 kilowatts (kW), et une prime de rachat à celles dont la puissance est comprise entre 500 et 8000 kW. Le troisième consiste également en une prime de rachat, mais pour les grandes installations photovoltaïques au sol dont la capacité totale devrait ainsi augmenter de 3 GW.

icone_energie_eolienneLe quatrième régime est en faveur à la fois des installations éoliennes terrestres et solaires n’excédant pas 18 MW, et devrait permettre de créer une capacité supplémentaire de 200 MW. Son budget provisoire est de 6 millions d’euros par an, soit 124 millions d’euros sur 20 ans.

Des appels d’offres, mis en place d’ici à 2020, permettront de choisir les bénéficiaires de ces régimes. Ils obtiendront par ailleurs une prime s’ils mènent des projets locaux ou faisant appel à des participations locales. L’évolution de la performance des projets sélectionnés sera évaluée afin d’étudier l’impact des aides, et les résultats seront transmis à la Commission européenne en 2022.

Énergies renouvelables : 4 nouveaux régimes d’aides
4.8 (95%) 4 votes