J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

La PPE nouvelle est arrivée

Publié le 02 novembre 2016 à 10h46Mis à jour le 13 avril 2017 à 16h35

Le Journal Officiel a publié, vendredi 27 octobre, le décret du 26 octobre 2016, relatif à la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), l’un des piliers de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée en août 2015.

 

Baisse de la consommation et nouvelles énergies

ione_courbe_descendanteEn cohérence avec la stratégie nationale bas carbone, adoptée en novembre 2015, la PPE réaffirme deux priorités essentielles pour atteindre les objectifs à long terme fixés par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte :

 

  • diminuer la consommation d’énergie, en réduisant la consommation finale d’énergie de 12 % d’ici à 2023, et de 22 % pour les énergies fossiles ;

 

  • accélérer le développement des énergies renouvelables pour tous les usages (électricité, chaleur, gaz, carburants), en augmentant de plus de 70 % la capacité installée des énergies renouvelables électriques et de plus de 35 % la production de chaleur renouvelable par rapport à 2014.

 

Réduction de la production nucléaire

icone_energie_nucleairePour préparer un système énergétique aux exigences des prochaines années, la PPE prévoit également de diversifier le mix énergétique en diminuant la production d’électricité d’origine nucléaire. Celle-ci sera plafonnée à 50 % de la production d’électricité.

 

Nouvelle mobilité

icone_voiture_elecLe texte prévoit aussi de développer la mobilité propre, en promouvant des modes de déplacement alternatifs à la voiture et en diversifiant les carburants des véhicules légers : électricité et gaz naturel véhicule.

 

Garantir la sécurité d’approvisionnement

icone_lockLe décret entend garantir la sécurité d’approvisionnement énergétique de la France tout en maintenant des exigences environnementales élevées. Il prévoit enfin de rendre le système énergétique plus flexible en développant les effacements, le stockage d’énergie, l’autoconsommation et les réseaux intelligents.

 

Sources : MEEM et JO

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen