J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Pas de crise des renouvelables aux Etats-Unis

Publié le 25 octobre 2017 à 14h10Mis à jour le 15 novembre 2017 à 17h49

C’est la promesse que le candidat Trump a le plus souvent répétée durant la campagne électorale de 2017. S’il était élu, son administration relancerait la production de charbon américain, au détriment des énergies vertes. Alors que le président Donald Trump entame son neuvième mois à la présidence des états-Unis, force est de reconnaître que le secteur des énergies renouvelables se porte à merveille.

Bon millésime renouvelable

Selon les données compilées par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), le montant des investissements dans les énergies solaires et éoliennes flirte avec la quarantaine de milliards de dollars depuis le début de l’année. L’année 2017 devrait être un aussi bon millésime pour les promoteurs américains des énergies renouvelables électriques que ne l’a été 2016.

Moins cher

Pour le consultant spécialisé, la politique fédérale favorisant le charbon aura peu d’effet sur la stratégie des producteurs d’électricité : « Les compagnies mettent en service des parcs éoliens ou solaires parce que c’est moins cher que de faire fonctionner de vieilles centrales thermiques », résume Amy Grace, analyste pour BNEF.

Gros investissements en cours

D’ailleurs, de gros investisseurs comme Berkshire Hathaway, et d’importants groupes énergétiques, tels American Electric Power ou Xcel Energy, prévoient toujours d’investir des milliards de dollars pour remplacer leurs installations au charbon vieillissantes par des centrales photovoltaïques, solaires thermodynamiques ou éoliennes.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen