J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Menu

Les renouvelables : un outil de développement solidaire

L’Ademe va soutenir des projets d’énergies renouvelables en Afrique novateurs. Ils permettront non seulement d’alimenter des zones non raccordées aux réseaux d’énergie, mais aussi de faire monter les bénéficiaires en compétence.

Faire émerger des solutions énergétiques dédiées aux populations non reliées aux réseaux énergétiques traditionnels. Telle est l’ambition de l’appel à projets « Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie hors réseaux », dont les lauréats ont été désignés par le ministre de la transition écologique, le 15 mars. Au total, neuf dossiers ont été sélectionnés sur les 92 qui avaient été déposés à l’agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie (Ademe), en novembre dernier.
 

Production et utilisation

Devant être prochainement expérimentées en Afrique, les innovations retenues portent non seulement aussi bien sur la production d’énergies renouvelables que sur leur utilisation : irrigation, agriculture, dessalement, mobilité.

Autre intérêt, certains projets mettront en œuvre des dispositifs de facturation de l’énergie (Pay As You Go, leasing …) et des modes de gouvernance adaptés aux conditions locales. Souvent conçues en partenariat avec des ONG, ces opérations s’attachent à faire monter en compétence les acteurs locaux afin d’assurer la pérennité des options expérimentées et des services offerts.

Kiosques solaires multiservices


Parmi les dossiers plus novateurs, citons Emper (au Togo), un réseau de kiosques solaires évolutifs qui fourniront des services énergétiques tout en exploitant les données pour accompagner les futurs besoins énergétiques et les habitudes de consommation.

Mobilité électrique


Devant être mis en œuvre au Bénin, au Burkina Faso ou en Ouganda, E-ZEm vise à développer un service de leasing de motos et tricycles électriques dont les batteries seront rechargées par des installations photovoltaïques.

Système dual


Au Cap Vert, Desolsa vise la construction d’une usine de dessalement d’eau de mer alimentée par une centrale solaire. Sans oublier Ambatoloana (Madagascar) : un système couplant une hydrolienne fluviale et des panneaux solaires avec batteries pour alimenter un village.

D’un montant total de 5,8 millions d’euros, ces projets bénéficieront d’une aide de l’Ademe de 1,8 millions d’euros.

Les renouvelables : un outil de développement solidaire
Evaluez cet article

Ce contenu est réservé aux utilisateurs de la communauté AlpEnergie.

Connectez-vous ou contactez-nous pour en connaître les conditions d'accès