J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

La révolution Autoconsommation est annoncée

Publié le 18 septembre 2017 à 10h45Mis à jour le 20 octobre 2017 à 16h19

Progrès technique aidant, il devient rentable de produire et de consommer tout ou partie de son électricité d’origine photovoltaïque. Un phénomène qui prend de l’ampleur.4 millions d’auto-consommateurs

En 2016, quelques milliers de consommateurs (professionnels et industriels) avaient ainsi pris une certaine autonomie énergétique. Cette année, le nombre devrait atteindre 30.000. Et selon de récentes estimations de RTE et d’Enedis, les gestionnaires des réseaux publics d’électricité, un usager sur 10 pourraient « auto-consommer » en 2030.

 

8 GWc supplémentaires

Dit autrement, 4 millions de clients pourraient installer en une dizaine d’années 8 GWc de panneaux solaires supplémentaires (autant que la capacité solaire déjà en service !) pour consommer jusqu’à 20 TWh/an. Du courant que ne vendront plus les producteurs et les distributeurs d’énergie.

 

Une perspective « inéluctable et souhaitable »

Cette perspective, que le président de la CRE, a jugé « inéluctable et souhaitable » n’est pas sans poser quelques problèmes. Aux gestionnaires de réseau, tout d’abord, qui veulent être certains que l’abondance d’auto-consommateurs dans certaines régions ensoleillées ne perturbera pas leur mission de maintien de l’équilibre entre les injections et les soutirages d’électricité.

 

Exemptions fiscales

A l’état ensuite. La réglementation actuelle exonère les auto-consommateurs du paiement de taxes, telle la CSPE ou la TFCE. À supposer que les projections des gestionnaires de réseaux se vérifient, ce sont près de 700 millions de rentrées fiscales par an qui viendraient à manquer à l’horizon de 2030.

 

De quoi porter un possible rude coup à deux piliers fondamentaux du système électrique français : la péréquation des tarifs et le tarif timbre-poste. Deux principes auxquels le Parlement est très attaché, a rappelé le sénateur de l’Eure, Ladislas Poniatowski.

 

Jusqu’au début de l’année prochaine, la CRE va donc consulter les parties prenantes. Avant de publier, dans le courant du premier semestre 2018, un tarif d’utilisation des réseaux (Turpe) spécialement dédié aux auto-consommateurs. Une nouvelle révolution énergétique pourra alors se mettre en marche.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen