J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Alpenergie Espace client
Menu

Stockage de gaz naturel : de nouvelles modalités pour faire face à l’hiver

Stockage de gaz naturel : de nouvelles modalités pour faire face à l’hiver

Le ministère de la Transition écologique a publié, au Journal officiel du 5 août 2017, un arrêté modifiant les modalités de stockage de gaz naturel afin que les Français ne viennent pas à en manquer cet hiver.

 

Des stocks sous tension

icone tensionFin mai, GRTgaz et TIGF, les deux gestionnaires du réseau de transport de gaz français, publiaient leur « Winter Outlook 2017/2018 » dans lequel ils alertaient sur les tensions remarquées sur le réseau gazier, et les incertitudes en termes d’approvisionnement pesant sur l’hiver prochain.

Parmi les raisons de ces tensions : les coûts de stockage pour les fournisseurs. Auparavant, les fournisseurs achetaient du gaz naturel moins cher l’été, le stockaient dans des réservoirs souterrains, et le revendaient à un prix plus élevé l’hiver, période de plus forte consommation. Mais depuis quelques années, l’écart de prix entre été et hiver s’est réduit, si bien qu’il ne couvre plus les coûts de stockage des fournisseurs.

 

Stockage de gaz naturel : de nouvelles modalités


icone contrat avec signatureLes fournisseurs ont l’obligation de stocker, avant le 1er novembre, des volumes de gaz suffisants
afin de garantir l’approvisionnement des clients connectés au réseau de distribution.

Le ministère de la Transition écologique a précisé les nouvelles modalités de stockage applicables aux fournisseurs de gaz naturel dans le cadre de leur obligation de déclaration et de détention de stocks et de capacités de stockage. Ainsi, les capacités de stockage souterrain de gaz naturel situées en France devront désormais représenter au moins 50 % de cette obligation. Le reste pourra être stocké, sous réserve de certaines conditions, sous les formes suivantes :

  • des stocks souterrains de gaz naturel situés dans un autre État membre de l’Union européenne,
  • des stocks de gaz naturel liquéfié conservés dans un terminal méthanier situé en France,
  • des stocks de gaz naturel liquéfié conservés dans un terminal méthanier situé dans un autre État membre de l’Union européenne,
  • des capacités de production non utilisées d’un gisement de gaz naturel situé en France,
  • des capacités de production non utilisées d’un gisement de gaz naturel situé dans un autre État membre de l’Union européenne.

 

Source : Arrêté du 31 juillet 2017 relatif aux modalités de prise en compte des autres instruments de modulation pour l’application de l’obligation de déclaration et de détention de stocks et de capacités de stockage des fournisseurs de gaz naturel

Stockage de gaz naturel
4 (80%) 1 vote