J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Chiffre-clé : l'audit énergétique source potentielle de 30 % d'économies

Publié le 07 avril 2017 à 10h11Mis à jour le 19 juillet 2017 à 15h12

Un an après leur obligation pour les grandes entreprises, les audits énergétiques rendent leurs premiers résultats. Et selon l’Association française de normalisation (AFNOR), ils sont très encourageants : entre 20 et 30 % d’économies, que ce soit en termes d’énergie ou de budget. Si la majorité des mesures prises par les entreprises portent aujourd’hui sur l’adaptation du matériel existant, plusieurs moyens d’action sont proposés aux entreprises à l’issue de ces audits.

 

Entre 20 à 30 % d’économies d’énergie. C’est ce que pourrait vous rapporter un audit énergétique, selon l’AFNOR.

icone argentPour arriver à cette conclusion, l’association a réalisé une étude sur 72 audits menés sur sites entre 2015 et 2016[1]. « Heureuse coïncidence : cette fourchette correspond à l’objectif d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires prévu dans le projet de décret d’application de la loi Grenelle 2 et de la loi de transition énergétique », a précisé Catherine Moutet, responsable d’AFNOR Energies[2]. En 2020, le tertiaire devra en effet justifier d’une réduction de 25 % de sa consommation énergétique.

 

Quels sont les leviers d’action suite à un audit énergétique ?

icone enrUtilisation rationnelle des ressources, économies d’énergie, fiabilité des installations, réduction de l’impact environnemental des activités… Plusieurs moyens d’action sont disponibles pour réduire sa consommation d’énergie.

 

L’étude de l’AFNOR pointe tout de même une tendance générale des responsables de bâtiments tertiaires à la prise d’actions impactant le matériel. En effet, 88 % de celles-ci concernent le remplacement ou le réglage des équipements, la conversion aux énergies renouvelables ou encore la consultation du fournisseur d’énergie. Seules 12 % des actions concernent une remise en cause des systèmes de management de l’énergie (procédures de mesure ou de vérification, exploitation des données de consommation, sensibilisation des équipes, etc.).

Pour être plus performant, l’AFNOR préconise l’adoption d’une approche globale intégrant des actions correctives et de prévention sur le matériel, la mesure et le management. Plus particulièrement pour le tertiaire, l’association recommande d’intervenir en priorité sur l’optimisation et le réglage des équipements : gestion optimisée (-8 %), mesure plus précise (-7 %) ou changement de fournisseur (-13 %). Le plus gros poste d’économies reste le bloc chauffage-ventilation-climatisation (-45 %).

 

Vous accompagner dans votre projet de performance énergétique

Les audits énergétiques sont obligatoires depuis le décembre 2015 pour toutes les entreprises de plus de 250 salariés ou pour celles cumulant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 50 M€ et un bilan supérieur à 43 M€. Il doit être renouvelé tous les quatre ans.

ENGIE vous accompagne dans cette démarche en mettant à votre disposition une équipe d’experts qualifiés et un interlocuteur dédié pour réaliser un examen complet des consommations énergétiques de votre site.

[1] Source : étude menée par l’AFNOR, selon la norme volontaire NF EN 16247.

[2] Source : http://www.afnor.org/presse_janvier2017/laudit-energetique-entreprise-genere-20-a-30-deconomies/

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen