J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Habitat Marseille Provence : l’humain et l’environnement au cœur du contrat d’énergie à Aix-Marseille Provence Métropole

Par Marc CirrePublié le 04 novembre 2020 à 15h36Mis à jour le 26 novembre 2020 à 20h08

Habitat Marseille Provence est le bailleur social le plus important de Marseille intramuros. Avec près de 14 600 logements en gestion et environ 280 collaborateurs, la structure est impliquée dans le programme ANRUE mais aussi le NPNRU. Max Vigneau y exerce en qualité de Directeur maitrise d’ouvrage et chef de projet stratégie énergétique et développement durable. Il nous ouvre les portes de son bureau et des ambitions qu’il porte pour le bien être du plus grand nombre.

Comprendre les attentes de chacun pour maximiser la satisfaction des locataires

« L’ADN d’un bailleur social, c’est d’exécuter la mission de service public qui lui est confiée avec une marge de manœuvre contrainte. Il faut être au service des locataires, et mettre à leur profit le fruit de notre expertise et de nos négociations avec nos fournisseurs. » nous explique Max Vigneau. Sensibilisé autant à l’optimisation des tarifs qu’à la maitrise des polluants, sa fonction de chef de projet l’implique sur ces sujets au-delà du simple approvisionnement en énergie. « Nous gérons en direct l’achat d’énergie pour l’ensemble du parc de chaufferies, refacturé ensuite sous forme de charge. Mais nous nous sommes donnés en premier challenge de faire bénéficier de tarifs bas aux locataires, avec un objectif de prix fixe pour leur épargner les à-coups du prix de l’énergie. Nous les accompagnons également dans des démarches vertueuses d’économie d’eau et d’énergies»

C’est ainsi qu’Habitat Marseille Provence est sorti dès 2013 des tarifs réglementés de vente de gaz naturel pour trouver cette solution de prix fixes éclairé par les conseils des experts d’Engie.

« Une fois la stabilité tarifaire atteinte, notre deuxième challenge concernait nos émissions de CO2. Nous avons engagé une réflexion avec ENGIE Entreprises & Collectivités : pourquoi ne pas contractualiser sur du gaz vert ? Est-ce possible de rester en prix fixe tout en intégrant du biogaz, si possible produit localement ? »

Le biométhane et la maitrise des budgets, c’est possible ?

C’est Michel Arcamone, responsable du développement territorial pour ENGIE Entreprises & Collectivités, qui répond à cette question. « Oui, notre offre contractuelle permet aujourd’hui d’injecter une part d’énergie verte dans un projet comme celui-ci. C’est d’ailleurs une formidable opportunité de challenger notre souplesse avec des demandes atypiques comme celle de HMP. » Et ça fonctionne, car en optimisant la structure tarifaire d’Habitat Marseille Provence, notre interlocuteur commercial a intégré dans ce contrat 10 % de biométhane décarboné produit à Marseille (station de traitement des boues : GEOLIDE). 1319 foyers seront ainsi alimentés.

Du caractère et des convictions en ligne avec la mission de service public  

Si les locataires souhaitent s’impliquer dans une démarche en faveur de l’environnement, il faut leur en donner les moyens, mais aussi poser les fondations d’un système vertueux dans sa globalité. En ce sens, le bailleur phocéen a mis en place depuis de nombreuses années des méthodes d’incitations comportementales (les NUDGES), dont il teste l’efficacité grâce à des groupes témoins. « La maitrise des coûts de l’énergie et la performance des installations ne font pas tout, le locataire peut être acteur de ses consommations. Mais pour cela, nous devons l’être également » précise Max Vigneau.

« On pourrait se simplifier la vie, acheter simplement de l’énergie, mais ce n’est plus acceptable compte tenu de notre contexte environnemental. J’ai un parcours d’ingénieur et d’énergéticien, mon caractère et ma personnalité sont imprégnées par mon métier, et réciproquement. Je crois qu’au travers de nos expérimentations, de ces processus, de ces contrats innovants, nous mettons en place des modes de consommation responsables qui produisent des résultats positifs. » Et pour cet établissement, la préservation de la planète au travers de ces choix -approvisionnement vert et implication de tous pour moins consommer- est parfaitement compatible avec le niveau de qualité des prestations et de confort attendus par les locataires.

Stimuler le quotidien avec toujours plus de projets

Pas question d’en rester là pour HMP, ni d’évoluer par la seule option d’augmenter la part de biogaz dans le contrat global. « La priorité reste la stabilité des prix pour réaliser au mieux notre mission. Nous gérons ce quotidien tout en nous projetant avec nos équipes dans des réflexions passionnantes sur le comportement thermique de notre parc. Parmi les leviers à l’étude, nous prenons actuellement toute la considération des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) que nous valorisons depuis 2008 et n’oublions pas la fin des tarifs règlementés en électricité qui représente une réelle opportunité de se sourcer en électricité verte» conclue Max Vigneau.

Les mots employés sont forts, et synonymes d’engagement personnel sur ces questions cruciales. Chaque projet énergétique d’Habitat Marseille Provence intègre la volonté de simplifier les processus en place tout en hissant haut les ambitions de ses collaborateurs.

Des facteurs clé de succès qui rendent nos équipes fières de collaborer avec de tels établissements !


Alors, on vous met un peu de bio-méthane de coté pour 2021 ?

Allons-y !

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen