J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Mieux que l’éolienne : le kite

Publié le 13 octobre 2016 à 17h30Mis à jour le 11 août 2017 à 10h32

C’est un drôle de cerf-volant qui a décollé, début octobre, dans les cieux de l’Essex (Royaume-Uni). Un peu fous, les ingénieurs de Kite Power Solutions (KPS) ont fait s’envoler un énorme kite, lointain cousin de la voile chère aux amateurs de kitesurf, précisément.


Vents puissants et réguliers

En pricone_origami_ventenant de l’altitude, la voile a rencontré des vents puissants mais réguliers. Ainsi portée, la voile s’est mise à tourner autour de l’axe de son câble tracteur, actionnant un mécanisme relié au générateur d’électricité de 40 kW, fixé au sol.


Deux kites pour une production continue

Forts icone_elec1de ce premier succès, KPS entreprend d’ores et déjà la construction d’un second prototype, de 0,5 MW de puissance installée. Contrairement au premier, ce modèle sera doté de deux kites qui seront mis en œuvre à un rythme déterminé pour permettre la production de courant en continu.

En cicone_prix_coupeas de réussite, la société britannique prévoit de commercialiser des systèmes offshore de 2 à 3 MW unitaires vers 2021. Ils croiseront, peut-être, les compétiteurs des courses de kitesurfs, dont ENGIE est le partenaire attitré.

 

En savoir + sur l’énergie éolienne pour les entreprises et les collectivités.