J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Comment un agriculteur engage son passage au « vert » ?

Par Emilie SanchoPublié le 02 décembre 2019 à 16h32Mis à jour le 03 décembre 2019 à 14h20

Roland Moisette, la cinquantaine, est propriétaire d’une exploitation de 100 ha, au cœur de la Puisaye, à proximité d’Auxerre.

« On ne peut plus consommer et agir comme avant. C’est vital de contribuer, chacun, à sa manière, avec ses petites actions, à préserver l’environnement ».

Fort de cette croyance, cet agriculteur, qui possède 60 vaches laitières, a déjà franchi le pas il y a 3 ans en rejoignant la filière « bio ». « Eco-produire et éco-consommer sont devenus une nécessité environnementale, bien entendu, mais aussi économique. Produire du « lait bio » m’a permis de trouver de nouveaux débouchés et de sauver mon exploitation ! Agir vert est rentable ! C’est devenu mon crédo ».

Il a ainsi recherché d’autres pistes d’actions possibles pour faire rimer écologie et économie. L’énergie est vite apparu dans le champ des possibles. Roland Moisette a d’abord regardé du côté de la méthanisation. « N’ayant que des effluents d’élevage, et ma structure étant petite, il aurait fallu que je puisse m’associer avec d’autres agriculteurs, de préférence, céréaliers. » En échangeant avec Cyril Beaudet (Directeur de l’agence Bourgogne Franche-Comté ENGIE E&C) qui l’accompagne depuis des années dans le choix des solutions énergétiques les plus adaptées, le photovoltaïque est devenu une évidence. « J’avais la place disponible et le besoin de disposer d’un nouveau hangar pour mes bêtes et stocker du fourrage ! »

Après un premier contact avec Reservoir Sun*, une proposition a rapidement été faite à l’éleveur bourguignon qui l’a accepté. Reservoir Sun va ainsi construire à ses frais un hangar de 700 m2 dont pourra disposer Roland Moisette à l’horizon de l’été. « Sur ce projet, ENGIE E&C et Reservoir Sun s’occupent de tout : la partie études, le permis de construire, la réalisation des travaux, l’installation des panneaux solaires sur le toit et leur exploitation ! C’est reposant d’être accompagné de la sorte, en toute confiance. » En contrepartie de la mise à disposition de ce nouveau bâtiment, Reservoir Sun revendra pendant 30 ans l’énergie solaire récupérée qui sera injectée sur le réseau. « Et au bout de 30 ans, l’installation me reviendra totalement et j’aurai alors le choix d’autoconsommer l’électricité pour ma propre exploitation ou de la revendre pour disposer d’un revenu supplémentaire. C’est la génération suivante qui verra cela ! Mais en attendant, tout en faisant du bien à l’environnement, je vais disposer, dès l’été, d’un bâtiment supplémentaire pour mon activité ! C’est gagnant – gagnant ! »

La fibre verte de Roland Moisette ne s’arrête pas là. Il a d’ores et déjà d’autres projets en tête. Comme de transformer une partie d’un champ en plantation d’arbres qui assureront une meilleure fertilisation des sols, fourniront de l’ombre à son troupeau et participeront à lutter contre le CO2. Plein d’énergie, il avait aussi le projet de recourir à l’éolien… mais son exploitation se trouve en zone non constructible pour ce type d’installation.

*Reservoir Sun, filiale créée par ENGIE E&C et GreenYellow, est l’acteur référent des installations solaires en B2B.