J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Les ENR : puissant moyen de lutte contre le réchauffement climatique

Publié le 10 avril 2017 à 17h44Mis à jour le 12 juin 2017 à 16h04

Si l’Union européenne a considérablement baissé ses émissions de gaz à effet de serre (GES), les causes de ce succès ont été longuement discutées. Entre 2005 et 2014, les 28 Etats membres ont, collectivement, diminué leurs émissions de 17 %. Nombre d’experts estiment qu’il s’agit là d’une conséquence positive du ralentissement économique frappant le Vieux monde depuis la crise de 2008. Ce n’est pas le cas.

28 % de l’électricité européenne

Dans un rapport publié, le 3 avril, l’agence européenne de l’environnement (AEE) évalue les effets du déploiement massif d’énergies renouvelables. En 2015, 16,7% de l’énergie consommée par les 28 membres de l’Union européenne étaient d’origine renouvelable. Ce chiffre atteint 28 % pour l’électricité.

– 17 % d’émission de GES

Le verdissement de notre système énergétique a contribué à réduire de 11% notre demande annuelle d’énergies fossiles entre 2005 et 2014. Durant cette décennie, les émissions de gaz à effet de serre communautaires ont chuté de 17%. Selon l’AEE, les deux tiers de ces gains sont directement imputables aux énergies vertes.

– 436 MtCO2

En 2015, 436 millions de tonnes de CO2 ont ainsi été épargnées à l’atmosphère. Les deux tiers de ce carbone évité sont à créditer au bilan de l’éolien, 18% à celui du photovoltaïque, 12% à la biomasse et 9% au biogaz.

De bon augure

Les renouvelables : arme de décarbonation massive ? Les experts le croient de plus en plus. Le 3 avril également, REN 21, un réseau mondial de promotion des énergies renouvelables, proche du programme des Nations unies pour l’environnement, a dévoilé la vision à moyen et long termes d’une centaine de spécialistes internationaux.

Alléger l’empreinte carbone

Dans cette étude, les professionnels confirment la baisse continue des prix de l’éolien et des énergies solaires. Mieux : plus de 70 % des personnes interrogées considèrent que les renouvelables pourraient fournir la totalité de l’énergie mondiale, dès 2050. De quoi sensiblement alléger l’empreinte carbone de l’Humanité.