J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Circuit court

Publié le 12 mars 2020 à 14h54Mis à jour le 23 mars 2020 à 11h30

La vente en circuit court est un mode de commercialisation de produits agricoles qui s’exerce par vente directe du producteur au consommateur.

 

Circuit court : court-circuiter les émissions de CO2

Popularisés dans les années 2000, les circuits courts ont pour objectif de faciliter la vente directe (ou par un intermédiaire maximum) du producteur au consommateur.

Cette relation de proximité permet de réduire la distance géographique entre les parties prenantes, et donc d’éviter les émissions de CO2 produites lors du transport et de la distribution de marchandises. Si cette distance n’est aujourd’hui pas officiellement définie, on estime qu’elle se situe entre 30 et 100 kilomètres.

 

Circuit court et avantages sur le plan énergétique

C’est d’abord sur le plan énergétique que la vente en circuit court est un véritable atout. Les produits (généralement issus de l’agriculture) n’ont ainsi pas besoin de parcourir des centaines de kilomètres avant d’atteindre le consommateur.

Ils nécessitent moins d’emballages, occasionnant moins de détritus lorsqu’ils sont consommés, et n’ont pas besoin d’être stockés dans des chambres froides très énergivores, puisque le délai entre la production et l’achat est réduit.

 

Une philosophie du “manger local” grâce au circuit court

Qui dit manger local, dit manger au rythme des saisons ! Au niveau agricole, cela veut dire ne produire que des fruits et légumes possibles pour les sols à un moment T. Côté social, les circuits courts se positionnent comme des leviers pour les producteurs et les territoires. Ils occasionnent une consommation “locavore’ plus responsable qui dynamise l’économie locale, encourage la juste rémunération des producteurs, et recrée du lien social entre agriculteur et consommateur dans une logique participative.

 

Comment acheter en circuit-court ? 

En dix ans d’existence, les circuits courts ont connu une croissance fulgurante, et de nombreuses solutions existent pour les consommateurs désireux d’acheter frais et local.

La vente directe à la ferme permet de rencontrer le producteur et de se familiariser avec son environnement. En voiture, gardez l’oeil : il arrive également que le producteur propose ses propres produits en bordure de route.

Si vous habitez en région urbaine, les marchés de producteurs (souvent temporaires) sont exclusivement réservés aux producteurs fermiers qui se déplacent avec leurs propres produits. Présentes dans chaque région, les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) sont des acteurs clés de la distribution en circuit-court. Elles sont aujourd’hui plus de 2000 en France à distribuer bocaux et paniers de produits fermiers, y compris en ville. Certaines ont leur propre application, comme La Ruche Qui Dit Oui. D’autres applications dédiées à la vente en circuit court vous proposeront des annuaires de producteurs géants, comme Eloléo, Yes We Green ou encore Péligourmet.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen