J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

L’Europe adopte un plan stratégique pour la production de batteries

Publié le 25 octobre 2017 à 14h10Mis à jour le 15 novembre 2017 à 17h48

Intermittence. Le point faible des principales sources de production d’électricité renouvelable — l’éolien et le photovoltaïque — est leur incapacité à générer du courant en toute circonstance. Il faut, selon les cas, du vent ou du soleil, pour produire des électrons. Et pas toujours au moment où le consommateur en a le plus grand besoin.

Solution la plus prometteuse

Les inconvénients de cette intermittence sont atténués en différant les consommations, en améliorant la productivité des turbines et des panneaux solaires et en ayant recours à d’autres outils de production (centrales thermiques, par exemple). Mais la solution la plus prometteuse reste le stockage d’électricité, grâce à des batteries de plus en plus performantes.

Prodigieux développement

Qu’elles se nichent sous le capot des véhicules électriques, dans le logement des particuliers ou au cœur du système électrique, les batteries sont appelées à un prodigieux développement, gage de prospérité pour leurs producteurs.

Européaniser la production

Or, cette production est, aujourd’hui, entre les mains de quelques pays et de peu d’entreprises. Aussi, pour renforcer son indépendance énergétique et favoriser le développement de l’activité industrielle communautaire, la Commission européenne vient d’adopter un plan stratégique pour développer la production de batteries.

Stratégie communautaire

Le 10 octobre, à l’issue d’une rencontre avec des professionnels, le vice-président de l’exécutif européen chargé de l’Union de l’énergie, Maros Sefcovic, a confirmé que Bruxelles dévoilerait sa stratégie en faveur de la production locale de batteries dans les premiers jours de  février 2018.

Aides publiques

La Commission entend réunir les forces de plusieurs industriels pour créer une sorte d’Airbus de la batterie, avec pour objectif principal que l’Europe prenne la première place mondiale de ce marché vital.  Pour y parvenir, la Commission considère le dossier « batteries » comme un « Projet important d’intérêt européen commun ». Ce classement autorise les états membres à octroyer des aides à des projets industriels transnationaux.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen