J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Financer la transition énergétique des PME et des ETI industrielles

Publié le 27 septembre 2016 à 09h42Mis à jour le 14 avril 2017 à 14h04

En partenariat avec Bpifrance, le ministère de l’énergie a annoncé, le 27 septembre, le renforcement des mécanismes de prêts bonifiés « Prêt Eco Énergie » (PEE) et « Prêt Vert ».

Dédiés aux très petites entreprises (TPE) et aux petites et moyennes entreprises (PME), ces mécanismes doivent les aider à financer leurs projets de transition écologique et énergétique.

Le Prêt Eco Énergie (PEE) est destiné à financer les projets d’efficacité énergétique des TPE et PME des secteurs de l’industrie et du bâtiment tertiaire, sans nécessité de garantie et à taux préférentiel (0,24 % remboursable sur 5 ans dont un an de différé).

 

Plafond doublé

Le gouvernement a décidé d’en doubler le montant d’intervention, qui passe à 100 000 euros. La liste des équipements éligibles est élargie aux opérations standardisées du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE), ainsi qu’aux travaux associés (audits, installation). Enfin, le mécanisme est prorogé jusqu’au 22 février 2020.

220 prêts consentis

À ce jour, plus de 220 prêts éco-énergie ont été consentis aux TPE et PME pour un montant total de 7,5 M€. Cette manne a permis de financer des équipements éligibles aux CEE.

 

PME et ETI

Le Prêt Vert finance les investissements des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) industrielles en faveur des processus de fabrication industrielle et des équipements économes, moins polluants, ou producteurs des produits éco-efficients. Ne nécessitant aucune garantie sur l’entreprise ou le patrimoine de l’entrepreneur, ce prêt est remboursable sur 5 ans avec, au besoin, 2 ans de différé de remboursement.

Éligibilité étendue

Pour accélérer sa distribution, son plafond sera porté, l’an prochain, à 5 millions d’euros (contre 3 M€ aujourd’hui). L’éligibilité est étendue aux activités de services à l’industrie, de data centers et de logistique frigorifique. Enfin, il ne sera mis fin à ce dispositif qu’en avril 2018.

Depuis son lancement, au printemps 2015, 125 M€ de prêts verts ont été attribués à des PME et ETI industrielles.

Source : ministère de l’environnement

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen