J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Alpenergie Espace client
Menu

Gaz Vert : du biométhane renouvelable pour une consommation éco-responsable

Gaz Vert : du biométhane renouvelable pour une consommation écoresponsable

biogazGrâce à son important réseau de producteurs de biométhane, ENGIE a pu mettre au point « Gaz Vert », une offre intégrant une part de gaz garanti d’origine renouvelable. En y souscrivant, vous contribuez au développement d’une énergie renouvelable en France ainsi qu’à l’utilisation responsable des ressources naturelles.

 

D’où vient le gaz vert ?

Le gaz vert est un gaz garanti d’origine renouvelable provenant de l’injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel. Alors que le gaz naturel est extrait des sous-sols, ce qui en fait une ressource fossile non-renouvelable, le biométhane, lui, est garanti d’origine 100 % renouvelable. Il est obtenu en quatre étapes :

flecheverte

La collecte : des matières organiques d’origines ménagère, agricole, agro-industrielle ou issues de stations d’épuration sont collectées ;

flecheverteLa méthanisation : ces déchets sont placés dans un digesteur – une enceinte sans oxygène – dans lequel ils fermentent et produisent du biogaz ;

flecheverte

La transformation : le biogaz ainsi obtenu est épuré pour être transformé en biométhane ;

 

flecheverteLa valorisation : après avoir été odorisé et contrôlé, le biométhane est injecté dans le réseau de gaz naturel pour vous alimenter en gaz vert, de qualité équivalente au gaz classique. Utiliser du gaz vert ne nécessite aucune modification sur votre point de consommation

 

Une part de 10 % de biométhane dans la consommation de gaz naturel en 2030

Depuis 2013, ENGIE accompagne les collectivités, les agriculteurs et les industriels dans leurs projets de développement d’unités de production de biométhane. Aujourd’hui 20 sites de production, sur 34 existants en France[1], sont en contrat avec ENGIE, qui peut ainsi disposer de 230 gigawattheures (GWh) de volume nominal cumulé sur les 449 GWh produits en France.

Le Gaz d’origine renouvelable n’étant à ce jour pas disponible en grande quantité en France, il coûte plus cher à produire que le gaz naturel. ENGIE est aujourd’hui l’un des seuls fournisseurs à proposer à ses clients, particuliers ou professionnels, une offre avec 10% de gaz vert, en corrélation avec l’objectif national de 10 % de biométhane dans la consommation de gaz naturel à l’horizon 2030[2].

 

Les engagements d’ENGIE

Une fois les modalités de votre contrat choisies (prix fixe ou indexé, durée, options d’engagement, modalités de facturation etc.), ENGIE s’engage à vous fournir :

  • une attestation biométhane dont la validité est assurée par le dispositif des Garanties d’Origine[3],
  • un kit de communication pour valoriser votre engagement auprès des habitants de vos immeubles,
  • un accompagnement dans l’optimisation de votre consommation d’énergie.

 

Pourquoi oser le gaz vert ?

Choisir de passer au gaz vert signifie participer concrètement à la transition énergétique pour plusieurs raisons :

  • contribution financière au développement d’une énergie renouvelable en France ;
  • réduction des émissions de gaz à effet de serre de plus de 80 % par rapport au gaz naturel[4]. À partir de 2020, le biométhane permettra d’éviter le rejet de 750 000 tonnes de gaz à effet de serre par an[5].
  • Exonération de la TICGN sur la part liée à la consommation de gaz vert
  • Communication sur votre investissement dans la transition énergétique auprès de vos clients, employés, fournisseurs, actionnaires … en liens avec la politique RSE de l’entreprise

En osant le gaz vert, vous consommez responsable et encouragez les personnes autour de vous à s’engager en faveur de la préservation de l’environnement.

 

[1] À fin mai 2017.
[2] France Biométhane, Observatoire du Biométhane, Mars 2017.
[3] La Garantie d’Origine atteste que pour chaque kilowattheure consommé, une même quantité est injectée sur le réseau.
[4] Selon l’étude GRDF « Évaluation des impacts GES de l’injection du biométhane dans les réseaux de gaz naturel », avril 2015.
[5] Quantis, ENEA/GRDF, « Évaluation des impacts GES de l’injection du biométhane dans les réseaux de gaz naturel », Rapport final, 07/04/2015.

 

Découvrez l’offre de gaz vert d’ENGIE
Evaluez cet article