J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

La rentrée se fait à l’école solaire

Publié le 16 octobre 2017 à 09h31Mis à jour le 15 novembre 2017 à 17h49

Un récent avis du Conseil économique, social et environnemental le dit : pas de transition énergétique possible sans une totale adhésion à ce projet de la société, en général, et des jeunes générations, en particulier.

Photovoltaïque et pédagogie

Sur ce terrain, les initiatives pédagogiques sont nombreuses. En Belgique, on vise les tout petits. Pour sensibiliser les élèves aux questions énergétiques et climatiques, la société Sun for Schools installe des panneaux photovoltaïques sur les toits d’écoles volontaires. Ce matériel est la pièce maîtresse du cursus pédagogique que suivront ensuite écoliers.

Chasse au Gaspi

Dans l’école primaire bruxelloise de Saint Augustin de Forest, une classe est initiée ainsi aux enjeux de l’énergie. Avec leurs professeurs, les élèves débusquent les consommations inutiles. A la fin de l’année scolaire, ils pourront réaliser un mini audit énergétique de la classe, de l’établissement, voire de leur domicile.

Entièrement financée par l’installateur, l’opération permet aussi de réduire la facture d’électricité de l’établissement scolaire, allège son empreinte carbone (d’une dizaine de tonnes de CO2 par an) et renforce l’acceptabilité du solaire au sein du public.

J’apprends l’énergie

En France, ENGIE propose depuis plusieurs années d’intégrer aux cours des enseignants les fondamentaux de l’énergie, grâce à J’apprends l’énergie. Plus de 10 000 professeurs utilisent les supports de ce programme pédagogique.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen