J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Le solaire indonésien se jette à l’eau

Publié le 12 décembre 2017 à 09h31Mis à jour le 11 juin 2019 à 10h43

Comme l’éolien, l’avenir du photovoltaïque se situe probablement … sur l’eau. Chine, Japon et maintenant Indonésie : de plus en plus d’électriciens installent leur centrales solaires sur des lacs. Une façon de donner toute sa place à l’énergie du soleil sans consommer de trop grandes surfaces de terres utiles, agricoles notamment. Dernier exemple en date : à Java, dans le vaste archipel indonésien.

700.000 panneaux photovoltaïques

En association avec l’énergéticien émirati Masdar, l’électricien de Java, PT Pembangkitan Jawa-Bali (PT PJB), va construire une centrale solaire à la surface du lac de barrage de Cirata. Au total, les 700.000 panneaux photovoltaïques flottants occuperont une surface de 225 hectares (près de 400 terrains de football), formant ainsi la plus puissante centrale solaire flottante du monde : 200 MWc.

253 millions d’euros

L’installation complètera la centrale hydroélectrique de 1 GW qui équipe le barrage de Cirata. Le montant de l’investissement est estimé à 300 millions de dollars (253 millions d’euros).

En plus de produire de l’électricité, la centrale réduira l’évaporation du lac de barrage, accroissant de facto le productible du barrage hydroélectrique. Selon l’agence internationale des énergies renouvelables (Irena), l’Indonésie pourrait mettre en service 700 GW d’énergie renouvelable, dont 532 GWc d’énergie solaire.