J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Comment comprendre le marché du gaz ?

La France importe 98 % de son gaz naturel. Le prix du gaz naturel est donc très sujet aux événements qui se passent à l’autre bout du monde. Quand un pays devient brutalement exportateur de gaz, comme les États-Unis depuis cinq ans avec les gaz de schiste, quand un autre, pour assurer son développement économique devient fortement consommateur, quand un conflit surgit chez un pays producteur… Tout cela influe sur la composition du marché et donc sur les prix. Mais ce n’est pas la seule raison…

De quoi est composé le prix du gaz naturel qui alimente vos installations ?

Le prix du gaz naturel est composé du coût de la molécule, de l’acheminement (transport et distribution), du stockage, de la commercialisation et des Certificats d’économies d’énergie.

prix-du-gaz

 

 

Quels sont les principaux facteurs qui influent sur les prix du gaz naturel ?

La demande :

 

 La température

icone thermometre temperatureLa consommation de gaz naturel étant liée à l’usage chauffage, les prévisions de températures peuvent influer sur la demande.

Par exemple, en 2014, des températures particulièrement clémentes ont contribué à réduire la consommation de gaz naturel. Conséquence ? Davantage de stocks en réserve, moins d’importations nécessaires, et donc un prix à la baisse.

 

La macro-économie

La situation économique du pays mais également mondiale est un facteur pouvant influer également sur la consommation d’énergie.

Par exemple, une faible croissance économique induit une baisse de la croissance donc une baisse de la production industrielle qui a son tour va entraîner une baisse de la demande globale de gaz naturel et aura donc tendance à faire baisser les prix (et vice-versa).

 

L’offre :

 

La géopolitique

icone terreL’instabilité politique des pays producteur peut avoir un effet sur la disponibilité de la ressource, l’évolution de tension/conflits peuvent influer sur l’offre. Par exemple, si un conflit éclate dans un pays producteur, il risque d’y avoir une baisse de la production donc une baisse de l’offre et donc un risque d’augmentation des prix.

 

Les infrastructures

icone outilsLe bon fonctionnement des installations de production de gaz naturel et infrastructures influent directement sur l’offre disponible avec une incidence sur les prix.

Par exemple, une maintenance ou un mouvement de grève sur une plateforme gazière d’un pays producteur comme la Norvège réduit de fait l’approvisionnement en gaz naturel sur le marché ce qui a pour conséquence de pousser les prix à la hausse.

 

Les indicateurs :

 

Le prix du pétrole

icone petroleLe prix du gaz étant historiquement lié au pétrole via les contrats Long Terme, le prix du pétrole joue sur les prix du gaz notamment pour les échéances lointaines (moyen/long terme)

 

 

 La parité EURDOL

changeLe taux de change influe directement sur le prix du pétrole celui-ci étant généralement coté en dollars, tout comme le Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

 
 

Pourquoi les prix du gaz naturel sont-ils encore corrélés au pétrole ?

oil-graph.original

Cette indexation est historique. Elle est liée au fait que le gaz naturel peut être remplacé par d’autres énergies pour l’ensemble des usages et notamment le chauffage, l’eau chaude sanitaire et les process industriels. Pour favoriser le développement de la consommation du gaz naturel, les producteurs et fournisseurs ont indexé le prix du gaz naturel sur celui des produits pétroliers (fioul, fioul lourd), historiquement parce que ces produits étaient les principaux concurrents du gaz naturel.

Qu'est-ce qu'un contrat long terme ?

Le contrat d’approvisionnement long terme est un contrat signé entre un producteur et un fournisseur de gaz naturel pour une durée de 10, 20 ou 30 ans. Il assure une grande visibilité pour les deux parties.
Les contrats long terme permettent d’équilibrer les risques entre :

  • Le producteur de gaz, qui porte le risque lié au prix du gaz. Celui-ci est indexé sur les prix des produits pétroliers. Si le cours du pétrole chute, le producteur répercute cette baisse ;
  • Et le fournisseur, qui porte le risque lié au volume de gaz commercialisé. Ces contrats sont assortis de clauses « Take or Pay » qui obligent à un volume d’achat minimum.

Aujourd’hui, les contrats d’approvisionnement long terme intègrent une part de marché court terme pour tenir compte du développement des marchés gaziers en Europe ces dernières années.

Quels sont les marchés organisés et quel est leur rôle ?

Les marchés organisés (ou bourses du gaz) permettent des échanges virtuels et physiques de gaz naturel.
Les contrats sont presque exclusivement de court terme, soit de type spot (Within-day, Day ahead et Week-end), soit des contrats à terme ou « Futures » (produits mensuels, trimestriels, saisonniers et calendaires).
Ces contrats de fourniture  court terme accordent à ENGIE plus de souplesse dans ses approvisionnements.

En France

  • Le PEG (Point d’Échange Gaz) est la place de marché virtuelle en France.
    Depuis fin 2018, il n’existe plus qu’une seule zone d’échange pour l’ensemble du territoire français, ce qui apporte davantage de fluidité aux échanges et une meilleure liquidité, soit plus d’échanges.

 

En Europe

  • TTF (Title Transfer Facility), Pays-Bas. Cette place de marché est un indice de référence pour tous les marchés européens du gaz.
  • Zeebrugge, Belgique.

Qu'est-ce que Powernext Gas ?

Powernext Gas est une entreprise de marché détenue par un groupe de gestionnaires de réseaux de transport de l’électricité et du gaz naturel européens et par diverses entreprises européennes du secteur de l’énergie. Elle gère un marché réglementé, c’est-à-dire un système permettant d’assurer la rencontre, en son sein et selon des règles non-discriminatoires, de multiples acheteurs. Elle est soumise au contrôle de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) et contrôlée par l’autorité des marchés financiers (AMF). Elle fournit gratuitement une référence des prix des marchés, ce qui permet aux moins initiés de suivre les cours de la molécule de gaz naturel.

 

Où ENGIE s'approvisionne-t-il en gaz naturel ?

Le Groupe ENGIE possède un portefeuille diversifié, avec plus d’une dizaine de pays fournisseurs. Les contrats de long terme couvrent près de 65 % des besoins du Groupe en Europe.

Les Pays-Bas, la Norvège, la Russie, l’Algérie sont les quatre principaux fournisseurs de ENGIE, au travers de contrat long terme. Pour le gaz naturel, la Norvège reste le principal fournisseur de la France, avec 42 % du total des entrées brutes, devant la Russie et les Pays-Bas.

Une part croissante de ces approvisionnements est assurée par le gaz naturel liquéfié (GNL), à partir de pays d’outre-mer, comme l’Egypte, le Qatar ou le Nigeria.

Source : Ministère de lécologie, du développement durable et de lénergie, « Chiffres clés de l’énergie, édition 2015 » 

 

La production de gaz naturel dans le monde

En 2016, l’Iran possède 18,2% (34 milliards de m3) des réserves prouvées de gaz naturel mondial suivi par la Russie avec 17,3% et le Qatar avec 13,1%.

Les Etat Unis, avec moins de 10% des réserves, sont cependant les 1er producteurs de gaz naturel en produisant plus de 20% du gaz naturel dans le monde.

Sources : Cedigaz, et  Connaissances des énergies

 

Etats producteurs de gaz naturel (2013)

etats-producteurs-de-gaz-naturel-2013

 

 

Principaux échanges de gaz naturel dans le monde en 2015 (en milliards de mètres cube)
Principaux échanges de gaz naturel dans le monde en 2015

Source : Cedigaz (publié dans le BP Revue Statistique de l’énergie dans le monde 2016)

Comment expliquer les variations des prix du gaz naturel au cours de ces dernières années ?

Les variations des prix du gaz naturel de janvier 2016 à 2020

variations-prix-du-gaz

 

 

A quoi correspondent les coûts d'acheminement ?

Entre son lieu d’extraction et son lieu de consommation, le gaz naturel doit être acheminé :

  • De son lieu d’extraction jusqu’en France, le gaz naturel emprunte un gazoduc pour transiter par voie terrestre, ou un méthanier pour être transporté sous forme liquide (GNL);
  • Une fois arrivé en France, il est conduit jusqu’à son lieu de consommation final au moyen d’un réseau de canalisation de grand diamètre (transport) et de petit diamètre (distribution) par des gestionnaires de réseau de transport et de distribution.

C’est la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui fixe les tarifs d’utilisation des infrastructures gazières régulées (tarifs ATRT pour l’Accès des Tiers aux Réseaux de Transport de gaz, ATRD pour l’Accès des Tiers aux Réseaux de Distribution). Les tarifs sont établis en prenant en considération les charges d’exploitation nécessaires au bon fonctionnement et à la sécurité des réseaux et des installations ainsi que les charges de capital (amortissement et rémunération des actifs des transporteurs et des distributeurs).

Ces coûts sont révisés tous les ans au 1er avril pour les coûts de transport et au 1er juillet pour les coûts de distribution.

 

Qu'est-ce que le stockage ?

Le stockage permet de stocker du gaz en été lorsque la consommation est faible et d’en avoir pour l’hiver lorsqu’elle est plus forte par rapport à un approvisionnement constant

 

icone loupeUn peu de technique

Pour être stocké, le gaz naturel est comprimé :

  • dans d’anciens gisements de gaz dont l’exploitation a été arrêtée («gisements déplétés»)
  • dans des cavités creusées dans des couches de sel ( «en cavités salines»)
  • dans des roches poreuses naturellement gorgées d’eau ( «en nappe aquifère»)

stockage

1. Gisements épuisés                      

2. Cavités salines                    

3. Nappes aquifères

 

Quelle fiscalité s'applique à votre facture ?

En France, il existe 1 contribution et 2 taxes qui viennent impacter la facture de gaz des consommateurs.

  • La CTA pour Contribution tarifaire d’acheminement. Cette contribution, fixée par arrêté ministériel dépend du tarif acheminement du client.
  • La TICGN pour Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel est perçue pour le compte des douanes. Elle a plus que triplé en cinq ans ; cela est notamment dû au fait que, depuis le 1er janvier 2016, la contribution biométhane et la CTSSG sont comprises dans la TICGN. Elle s’applique à l’ensemble des consommateurs de gaz naturel (certains usages continuent toutefois à bénéficier d’une exonération).

Au 1er janvier 2020, elle s’élève à 8.45 € par MWh consommé.

  • La TVA pour Taxe sur la valeur ajoutée.
  • Son taux normal de 20% s’applique sur la consommation de gaz, ainsi que sur la TICGN.
  • Son taux réduit de 5,5% s’applique sur l’abonnement y compris la CTA.

 

ticgn-cta-tva

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen