J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Électricité : Préparez la fin des tarifs réglementés

Publié le 05 février 2015 à 11h42Mis à jour le 11 juillet 2016 à 13h59

bailleurs sociaux fin tarifs reglementes

La fin des tarifs réglementés peut s’avérer être une véritable stratégie d’achat d’électricité pour les bailleurs sociaux

.

Découvrez comment les bailleurs sociaux peuvent faire face à ce nouvel enjeu énergétique au travers des explications de Arnaud de Carmantrand, Directeur Clients Publics de ENGIE Entreprises et Collectivités.

Arnaud de carmantrand engie

 

« C’est le bon moment pour organiser votre stratégie d’achat d’électricité et penser à votre patrimoine immobilier dans son intégralité : si la loi NOME concerne les tarifs Vert et Jaune, les sites en tarif Bleu réservent un fort potentiel d’économies »

 

 

Quels choix s’ouvrent aux clients concernés par l’évolution de la réglementation ?

Le client prend en main la maîtrise de son budget électricité en choisissant son fournisseur. Il peut exprimer ses attentes en termes de maîtrise des consommations d’énergie électrique et privilégier un fournisseur à l’expertise technique reconnue ; il peut décider de favoriser les EnR ; il peut aussi porter son attention dans le choix d’un fournisseur socialement responsable.

Comment procéder ?

Devoir changer de contrat est une formidable opportunité pour tout remettre à plat. Pour commencer, il faut analyser la situation actuelle : quel est l’état de mon patrimoine, de combien de points de consommation je dispose, à quel prix je paie mon énergie, quelles sont mes consommations, de quels services de gestion associés j’ai besoin, quelle proximité commerciale je souhaite entretenir avec un fournisseur ? En répondant à ces questions, le bailleur peut alors mettre en œuvre une véritable stratégie d’achat : bon moment pour lancer la consultation, forme de l’appel d’offres et critères de jugement des offres, valorisation de la qualité technique et commerciale des offres en complément du prix unitaire de l’énergie.

A-t-on besoin de bonnes connaissances du sujet « électricité » pour lancer sa consultation ?

Pas nécessairement si on applique quelques principes élémentaires.

  • Anticiper : en attendant le dernier moment pour consulter (dernier trimestre 2015), très nombreux seront les clients à vouloir changer de contrat ; les fournisseurs seront alors moins disponibles pour élaborer les meilleures offres.
  • Choisir une forme de consultation qui permet de bénéficier des opportunités de marché, par exemple en pré-sélectionnant des fournisseurs potentiels dans un accord-cadre où l’attention est portée sur la valeur technique des offres. Le ou les marchés subséquents permettront de choisir son fournisseur rapidement (une offre avec un délai de validité long est financièrement pénalisante). La pondération des critères de jugement des offres (par exemple, 70% prix – 30% valeur technique) est essentielle pour sélectionner le founisseur qui assurera une prestation de qualité pendant toute la durée du contrat.
  • Cibler son attention sur quelques points clés : durée du contrat (2 à 3 ans sont des durées classiques), forme de prix (prix fixe pour une visibilité budgétaire ou prix indexé pour un prix au plus juste sur les conditions de marché), coûts d’acheminement (en dissociant bien la prestation du fournisseur d’énergie de celle du gestionnaire de réseau)
  • Sélectionner des services associés à la fourniture qui ont un impact fort sur la maîtrise du budget énergie (services de proximité commerciale, services de gestion des contrats, outils de suivi et de pilotage des consommations d’énergie, services d’accompagnement des locataires…).

Sur quels critères objectifs apprécier les réponses à l’appel d’offres ?

J’en vois quatre : le prix (en ayant conscience que le prix unitaire de la fourniture ne peut être le seul critère de choix), la facilité de gestion (clarté des éléments financiers et cohérence avec son propre système de gestion), la proximité avec le fournisseur (relations avec un interlocuteur commercial dédié et qualité du suivi contractuel) et l’expertise technique (aide à la maîtrise de la consommation d’énergie). Tout cela définit le coût complet et global de la prestation du fournisseur d’énergie.

Pourquoi intégrer les sites en tarif Bleu dans la consultation alors qu’ils ne sont pas concernés par la loi ?

Le patrimoine immobilier des bailleurs sociaux est caractérisé par un grand nombre de sites en tarif bleu. De fait, Il peut être intéressant de lancer un appel d’offres sur l’intégralité de son patrimoine et ainsi de profiter d’économies potentielles (en particulier sur les sites en tarif bleu). C’est aussi l’occasion de choisir des prestations nouvelles, telle la fourniture d’électricité d’origine renouvelable.

Pour conclure ?

En définitive, il s’agit bien de transformer une contrainte réglementaire en une véritable opportunité pour agir. Et dans cette dynamique, il s’offre à vous de pouvoir décider de votre propre stratégie d’achat, d’exiger un niveau de services que vous aurez décidé, de vous donner les moyens  de suivre les résultats en termes d’efficacité énergétique. Quels que soient vos choix au regard de vos enjeux, les forces commerciales de ENGIE Entreprises & Collectivités sont à vos côtés pour vous apporter les meilleurs solutions énergétiques.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen