J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Sécurité gaz et électricité dans l’habitat collectif : un enjeu majeur

Publié le 05 février 2015 à 13h48Mis à jour le 03 août 2016 à 14h39
En matière de sécurité gaz, la qualité des installations intérieures dans les logements est en enjeu majeur . En effet les statistiques révèlent que 98 % des accidents, fuites et explosions proviennent des installations intérieures en aval du compteur.securite gaz electricite habitat collectif

Les bailleurs sociaux sont particulièrement concernés par cet enjeu : avec une ancienneté moyenne d’occupation de l’ordre de 10 ans et près d’un tiers du parc occupé depuis plus de 12 ans par le même locataire, les audits réglementaires liés à l’entrée dans les lieux ne peuvent suffire à garantir l’état de sécurité des installations en habitat collectif.

 

L’offre proposée par ENGIE Entreprises et Collectivités

C’est ce qui a conduit ENGIE, partenaire de référence du logement social, à développer son offre « Qualité Sécurité des Installations Intérieures » (QSII).

Cette offre, à destination des bailleurs sociaux,  consiste à réaliser des campagnes de diagnostics groupés sur tout ou partie de leur parc locatif.

L’opération est organisée « sur mesure » et en fonction des normes d’installations, minutieusement préparée avec le client : liste des logements et coordonnées des locataires, planning et information préalable des habitants. Les diagnostiqueurs formés et habilités examinent l’ensemble de l’installation en détail, et ils ont la possibilité de couper l’alimentation gaz s’ils détectent un « danger grave et immédiat » (DGI). Grâce à un extranet dédié et sécurisé, les résultats sont disponibles 24h/24 pour le bailleur durant 10 ans.

L’effet volume permet à ENGIE de proposer des tarifs particulièrement compétitifs pour cette offre entièrement « clés en main » qui a déjà séduit de nombreux bailleurs à travers toute la France.

Après le gaz… l’électricité ; et aussi les parties communes !

Le succès de cette offre a conduit ENGIE à élargir son champ d’application : les diagnostics sécurité groupés sont désormais proposés pour les installations intérieures électriques des logements (avec ou sans l’installation gaz), ainsi que pour les parties communes des immeubles collectifs : installations électriques, colonnes montantes gaz, chaufferies d’immeuble.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen