J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Menu

En copropriété aussi, adoptez les éco-gestes !

En France, les bâtiments totalisent 44 % de l’énergie totale consommée, devant les transports (32 %), l’industrie (21 %) et l’agriculture (3 %)[1]. Près de la moitié d’entre eux ont été construits avant 1975 et leur consommation moyenne est d’environ 240 kWh énergie primaire/m²/an, alors que les exigences actuelles se situent autour de 50 kWh/m²/an[2].

À la maison, mais aussi au sein de sa copropriété, les éco-gestes peuvent faire la différence ! Chacun peut agir à son niveau et, en tant que Président de Conseil syndical, n’hésitez pas à partager les bonnes pratiques avec vos copropriétaires.

Baissez la température !

Le chauffage représente 65 à 70 % des dépenses d’énergie dans l’habitat, contre 10 à 15  % pour l’eau chaude sanitaire. D’où l’intérêt d’agir sur ce gisement d’économies. En limitant le chauffage à 19°C, contre 20 °C, vous diminuez la facture d’environ 7 % et réduisez les émissions de CO2. La nuit, entre 22h et 6h du matin, vous pouvez même la réduire d’1,5 à 2 degrés. Et en période de chauffe, pensez à garder les portes et les fenêtres des parties communes fermées pour éviter les déperditions de chaleur.

Entretenez vos installations

Veillez à l’entretien régulier du système de chauffage s’il est collectif (entretien des chaudières, désembouage du circuit de chauffage, isolation des tuyaux d’eau chaude avec des matériaux calorifuges, etc.) : cela peut diminuer de 5 % en moyenne la consommation d’énergie et surtout vous éviter d’éventuelles pannes !

Individualisez les frais de chauffage

Les immeubles équipés d’un chauffage collectif, sauf si c’est techniquement impossible ou excessivement coûteux, étaient tenus de mettre en place l’individualisation des frais de chauffage[3], au travers de répartiteurs ou compteurs, au plus tard au 31 mars 2017. Si ce n’est pas déjà fait, foncez ! C’est une opportunité pour favoriser la maîtrise des consommations individuelles, et responsabiliser chaque occupant de la copropriété !

Optez pour un éclairage économe !

Privilégiez les ampoules fluo-compactes ou basse consommation, qui consomment 4 à 5 fois moins d’électricité que les ampoules classiques, dans les parties communes, y compris les caves. Quant aux lampes à diodes électroluminescentes (LED), si elles sont plus chères et offrent un flux lumineux plus faible, elles sont aussi plus durables. Enfin, investissez dans une minuterie ou des détecteurs de présence pour éviter les dépenses d’électricité superflues !

Limitez les consommations d’eau

Un bon entretien des canalisations, des robinetteries et des tuyauteries de l’immeuble permet de prévenir les fuites d’eau qui peuvent rapidement prendre des proportions importantes : soyez vigilant sur leur entretien. En cas de fuite avérée, prévenez immédiatement le syndic. Comme pour le chauffage, la mise en place de compteurs individuels d’eau est un bon moyen pour responsabiliser chaque occupant, chacun participant à hauteur de sa consommation réelle. Bon à savoir, certains compteurs d’eau peuvent désormais détecter les fuites et prévenir l’occupant.

Triez les déchets

Si ce n’est déjà le cas, installez des poubelles de tri sélectif dans les parties communes pour trier les différentes catégories de déchets (papier, verre, déchets organiques, etc.). Affichez dans l’immeuble les lieux et les modalités de dépôt des déchets encombrants dans votre commune, pour faciliter leur collecte.

 

ENGIE vous accompagne

Vous souhaitez engager des travaux de rénovation dans votre immeuble ? Estimez vos économies d’énergie avec le simulateur Energy St@rter d’ENGIE.

Vous cherchez un financement pour vos travaux d’économie d’énergie ? ENGIE vous aide à monter le dossier de demande de Certificats d’Economie d’Energie (CEE), et vous fait une offre de valorisation de ces derniers. (lien vers plate forme web cee)

Enfin, pour gérer au quotidien votre immeuble, découvrez le COPRO GUIDE : fiches pratiques, astuces, réglementation, etc. Il répondra à toutes les questions que vous vous posez sur l’énergie, la rénovation, et les solutions pour réaliser des économies.

 

[1] Source : Ademe, 2016.

[2] Idem.

[3] Décret n°2016-710 du 30 mai 2016. Pour les immeubles dont la consommation en chauffage est inférieure aux seuils fixés par l’arrêté du 30 mai 2016, des délais supplémentaires sont accordés jusqu’au 31 décembre 2017 (consommation comprise entre 120 kW/m2 et 150 kW/m2 par an) ou jusqu’au 31 décembre 2019 (consommation inférieure à 120 kWh/m2 par an).

En copropriété aussi, adoptez les éco-gestes !
5 (100%) 1 vote