J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Bilan « gaz à effet de serre » : le guide pour tout comprendre

Publié le 24 novembre 2021 à 20h17Mis à jour le 01 décembre 2021 à 11h41

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont aujourd’hui la cause principale du réchauffement climatique sur notre planète. Une raison pour laquelle les entreprises souhaitent revoir leur façon de consommer et agir en conséquence. C’est l’ambition du bilan carbone, l’outil indispensable de mesure pour réduire ses émissions de GES.

Découvrez dans ce nouvel article tout ce que vous devez savoir sur les bilans de gaz à effet de serre.

Que sont les GES ?

Rappel et définition des GES : les Gaz à Effet de Serre sont des composants gazeux qui absorbent les rayons solaires et les redistribuent sous forme de radiations dans l’atmosphère terrestre. Ce phénomène s’appelle « l’effet de serre ».

Recensés par le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat (GIEC), les principaux Gaz à Effet de Serre sont :

  • La vapeur d’eau, à l’origine de 72% de l’effet de serre
  • Le dioxyde de carbone (CO2) responsable d’environ 65% de l’effet de serre anthropique.
  • Le méthane (CH4) généré par l’agriculture, les rizières ou l’élevage qui représente 17% de l’effet de serre anthropique
  • L’ozone (O3)
  • Le protoxyde d’azote (N2O)
  • Les gaz fluorés : l’hydrofluorocarbure (HFC), le perfluorocarbure (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6) avec un impact sur le réchauffement de presque 24 000 fois supérieur au CO2.

NB : Le facteur d’émission (FE) donne la quantité en équivalent CO2 des GES émis par unité d’énergie. Il est exprimé en gCO2e/kWh pour l’électricité et gCO2e/kWh PCS pour le gaz. C’est ainsi que sont exprimées et calculées les émissions de gaz à effet de serre lors des bilans.

Quels secteurs émettent le plus de GES ?

L’augmentation des GES dans l’atmosphère terrestre constitue un des facteurs majeur du réchauffement climatique. Afin de limiter son accentuation, certaines directives de contrôle ou de réduction des GES ont été adoptées dans certains pays, comme l’essentiel protocole de Kyoto.

D’après les chiffres clés du climat, identifiés en France et dans le monde par le Ministère de la Transition écologique lors de la dernière édition en 2021, les 3 principaux émetteurs de gaz à effet de serre sont :

  • Les transports qui représentent le plus grande part avec 42%
  • Le résidentiel tertiaire qui contribue à 23%
  • L’industrie manufacturière et construction pour 17%

Pourquoi est-t-il important de réaliser un bilan GES ?

Le bilan carbone permet de mesurer et d’analyser les différents postes d’émission afin de prendre les meilleures décisions. La réalisation d’un bilan GES n’est pas obligatoire pour une entreprise, mais l’article L. 229-25 du code de l’Environnement recommande à certains acteurs de réaliser un bilan d’émissions de gaz à effet de serre.

Entreprendre un diagnostic est donc vivement conseillé si vous souhaitez réduire vos consommations énergétiques, mais aussi :

  • Structurer votre politique environnementale et identifier des mesures efficaces de réduction des émissions GES.
  • Identifier des actions vertueuses pour réduire votre facture énergétique.
  • Évaluer votre vulnérabilité: comprendre et identifier ses failles dans la manière de consommer.
  • Se démarquer par votre exemplarité.
  • Répondre à la réglementation (quand on y est assujetti)
  • Impliquer et mobiliser vos salariés et partenaires à travers ce projet de sensibilisation pour la planète.

Comment réaliser son bilan carbone et quelles solutions adopter ?

En France il existe deux méthodes différentes pour effectuer son bilan carbone :

Méthodologie du Bilan GES :

  • Le Bilan GES est une méthodologie purement française mise au point par l’ADEME. Elle s’impose uniquement en France aux entreprises de plus de 500 salariés ou aux collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants.
  • Les entreprises concernées ont l’obligation de le réaliser tous les quatre ans (ou trois ans pour les collectivités).
  • La méthode utilisée dans ce bilan prend en compte les facteurs d’émission du mix moyen pays (appelé également « location based»), c’est-à-dire la moyenne des facteurs d’émission des différentes sources de gaz dans le pays où se trouve l’entreprise.
  • Pour ce Bilan GES, l’ADEME exige de prendre en compte les émissions propres à l’usage de l’énergie. Les émissions liées à l’amont de l’usage font l’objet d’une mesure optionnelle mais reste toutefois fortement recommandée.

Méthodologie du GHG Protocol :

  • Le GreenHouse Gas Protocol est une méthode internationale qui s’adresse à toutes les entreprises et collectivités territoriales, quelque soit leur nombre de salarié ou d’habitant.
  • Contrairement à la méthodologie française du Bilan GES, le GHG Protocol ne fixe pas de périodicité.
  • La méthode peut utiliser le mix moyen de son pays (location based), mais aussi les facteurs d’émission propres aux contrats de fournitures passés avec le fournisseur (market based).

Quelles solutions pour limiter les émissions de GES ?

Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, trois grandes actions sont à mettre en place et à piloter :

  • Consommer moins: cette première étape est essentielle car c’est le chemin le plus court vers la décarbonation. Diminuer sa consommation peut s’effectuer avec des installations plus efficaces et plus performantes en énergie. La sobriété énergétique passe aussi par les usages, retrouvez ici nos meilleurs éco gestes à partager avec vos équipes.
  • Consommer mieux : après réduction de ses consommation, visons l’utilisation d’énergie produite à partir de sources renouvelables ! Pour le gaz, citons le biométhane et pour électricité il y a évidemment  l’hydraulique, l’éolien ou le photovoltaïque.
  • Compenser les émissions résiduelles : une ultime action consiste à investir dans des mécanismes de compensation à travers l’achat de crédit carbone. Ce dispositif finance des projets vertueux pour la planète, comme la plantation des pommiers sauvages soutenue par ENGIE Entreprises & Collectivités.

Prenez contact pour engager votre transition énergétique !