J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, une industriel, un syndic de copropriété :

0969365951 Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

0969360921 Appel non surtaxé
Menu

Première boucle locale de l’énergie biométhane en France

Première boucle locale de l’énergie biométhane en France

icone_contratEn signant, début décembre, leur premier contrat de vente de biométhane, ENGIE et le SYSTEPUR (Syndicat mixte pour l’exploitation de la station d’épuration de l’agglomération viennoise) ont ouvert la voie à un nouveau type de boucle locale de l’énergie. Ce contrat garantit, en effet, qu’une partie du gaz issu des boues de traitement des eaux usées produites par la collectivité servira à faire rouler plusieurs véhicules de ViennAgglo. Le point sur cet engagement fort et inédit dans la marche vers l’économie circulaire.

De gauche à droite pour les signataires : Damien Terouanne, Directeur Général ENGIE Entreprises et Collectivités ; Bernard Linage, Président du Systepur ; Thierry Kovacs, Président de ViennAgglo

La station d’épuration du SYSTEPUR (Syndicat Mixte pour l’exploitation de la station d’épuration de l’Agglomération Viennoise) à Reventin-Vaugris (38) reçoit les eaux usées de 22 communes dont 16 de ViennAgglo, collectivité très impliquée dans la transition énergétique et reconnue TEPOS (Territoire à énergie positive) en 2015 par le ministère de l’Environnement.

Arrivant en limite de capacité, la station a fait l’objet d’une réhabilitation exemplaire qui lui permet de traiter à la fois les eaux usées de 125 000 équivalents habitants (contre 65 000 auparavant), les matières de curage des réseaux et les graisses des restaurateurs et cantines. La collectivité a profité de l’occasion pour mettre en place un processus de valorisation du biogaz.

Outre le réaménagement des bassins de traitement biologique en bassins à flore fixe fluidisée, l’ajout d’un bassin d’orage enterré et le remplacement des surpresseurs par des équipements à haut rendement énergétique, un digesteur d’une capacité de 3 800 m3 et un système de désintégration électronique ont été installés sur le site.

Une double valorisation du biogaz

A l’origine, l’objectif était de valoriser ce biogaz en cogénération pour produire de l’électricité destinée à la vente et de la chaleur utilisable en autoconsommation. Mais à la faveur des évolutions réglementaires intervenues entre temps, le SYSTEPUR a décidé de valoriser également le biogaz généré en biométhane injectable dans le réseau de gaz GRDF. Ainsi la nouvelle station de Reventin-Vaugris produit de l’électricité et de la chaleur pendant deux mois (vers février-mars, à une période où les besoins sont les plus importants) et, le reste de l’année, elle produit du biométhane injectable dans le réseau.

Et une consommation garantie d’origine

Mais la collectivité ne s’est pas arrêtée là. Elle a souhaité que son biométhane soit en partie utilisé localement. Dans cette optique, elle a retenu ENGIE qui, par le contrat de vente signé début décembre, garantit que 20% des quantités produites seront réservés à un usage local. Ce bioGNV servira ainsi de carburant pour trois bus et deux bennes à ordures ménagères que ViennAgglo va acquérir dans le cadre de la deuxième phase du dispositif TEPCV (territoire à énergie positive pour la croissance verte) dont elle est lauréate.

Au final, ce sont les eaux usées produites par les communes du territoire qui feront rouler les véhicules sur ce même territoire. Grâce à ce partenariat inédit, la collectivité et ENGIE vont encore plus loin dans la démarche d’économie circulaire !

Un partenariat au cœur d’un véritable projet de territoire

Avec cette toute première boucle locale de l’énergie biométhane, ViennAgglo et ENGIE n’en sont pas à leur coup d’essai dans la route vers l’autonomie énergétique territoriale. Tous deux avaient déjà été pionniers en signant en mai 2016 une convention de développement pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur l’ensemble des bâtiments de la zone d’activité du Rocher. L’électricité produite dans ce cadre est pour l’instant vendue sur le réseau mais elle sera à terme utilisée pour répondre aux besoins des entreprises présentes sur le site.

ENGIE signe son premier contrat de vente de biométhane
5 (100%) 1 vote

Ce contenu est réservé aux utilisateurs de la communauté AlpEnergie.

Connectez-vous ou contactez-nous pour en connaître les conditions d'accès