J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

La France investit dans le solaire mondial

Publié le 28 mars 2018 à 11h42Mis à jour le 08 juillet 2019 à 17h19

La première visite d’Etat d’Emmanuel Macron en Inde était placée sous le signe du solaire. Le 11 mars, le président français participait, avec le premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, à une réunion de l’Alliance solaire internationale (ASI). Créée en 2015, lors de la COP 21 de Paris, cette organisation ambitionne de réunir les 1 000 milliards de dollars nécessaires au déploiement de 1 000 GWc dans le monde.

700 millions d’euros

La France a confirmé qu’elle investirait 700 millions d’euros dans cette organisation qui réunit déjà 61 pays.

100 GWc indiens

À cette occasion, le chef du gouvernement indien a rappelé l’importance du programme photovoltaïque de la plus grande démocratie du monde : 100 GWc d’ici à 2022. Selon les dernières recensements : 20 GWc (3 fois le parc français) sont déjà mis en service.

Ferme géante en Uttar Pradesh

Le lendemain, Emmanuel Macron, Narendra Modi et Isabelle Kocher inauguraient le parc photovoltaïque d’ENGIE de Mirzapur. D’une capacité de 101 MWc, cette ferme est le plus important projet solaire de l’Uttar Pradesh, le plus peuplé des Etats de l’Inde.

746 MWC

Très impliqué dans le développement de l’énergie solaire en Inde, ENGIE a récemment achevé la mise en service commerciale du parc photovoltaïque de Bhadla (746 MWc), dans l’État du Rajasthan.

Coût de production record

ENGIE a également signé avec National Thermal Power Corporation Limited (NTPC), l’électricien indien, un contrat d’achat d’électricité de 25 ans pour le parc photovoltaïque de Kadapa (338 MWc) dans l’Andhra Pradesh. En avril 2017, le groupe avait soumis l’offre la plus compétitive pour ce projet avec un coût de production de 48,5 $/MWh.