J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé
Transition énergétique Entreprises

Approvisionnement en énergie pour cet hiver

Publié le 7 octobre 2022 - Par
Partagez sur

Beaucoup de prises de paroles se succèdent sur ce sujet. Du fonctionnement des réseaux d’acheminement aux solutions pour consommer mieux, nous vous proposons une vision globale du contexte énergétique pour bien comprendre l’environnement actuel.

Comprendre les réseaux pour comprendre l’enjeu international de l’approvisionnement

Près de 400 interconnexions avec nos pays frontaliers assurent le transfert d’énergie électrique pour relier près de 600 millions de citoyens européens. Cette structure, impliquant un marché d’échanges associés, garantit une solidarité entre les pays membres pour éviter les coupures importantes, et favorise aussi le développement des énergies renouvelables. Ce principe est le même pour le gaz et ses 200 000 km de réseaux.

Pour ces 2 énergies, les interconnexions à l’échelle de l’Europe donnent à la Commission Européenne un rôle central. Le 20 juillet dernier, celle-ci présentait son plan pour faire face au risque de pénurie de gaz naturel pour cet hiver.

L’annonce principale était l’objectif de réduction temporaire de 15 % de la consommation globale de gaz au sein de l’union dès l’été et jusqu’au 31 mars 2023. Le conflit en Ukraine et ainsi l’anticipation de la fin de livraisons de gaz russe mettait alors la CE dans une posture préventive.

A chaque état alors tenu de décliner localement ce plan en dispositif d’urgence, adapté aux particularités de chaque infrastructure et mix énergétique des membres. La commission européenne mise toutefois sur 3 axes communautaires : les économies d’énergie, la substitution et la solidarité.

Aurons-nous suffisamment d’énergie cet hiver ?

Toute la filière fait bloc pour que les pires scénarios ne se produisent pas.

Pour l’électricité, lors de la conférence de presse du 14 septembre, RTE présentait au grand public une analyse approfondie du dispositif de sauvegarde du réseau en 4 niveaux activables successivement :

  • Le signal d’Ecowatt : le principe de ce dispositif est de donner une météo à 3 jours sur la tension en terme d’offre et de demande. Si ce signal passe en rouge, tous les consommateurs devront agir pour couper un maximum de points de consommation.
  • L’interruptibilité des clients electrointensifs : c’est un levier contractuel qui ne concerne que les clients ayant validé cette option dans leurs contrats.
  • La baisse de tension de 5% : ENEDIS, en parfaite synchronisation avec RTE, met en œuvre ce levier de baisse de 5% de la tension. ENEDIS assure qu’il ne peut pas y avoir de détérioration de matériel avec une baisse de tension de 5%
  • Le délestage, temporaire, tournant = le but des leviers précédents est de ne pas y recourir. Pour ces opérations de délestage, c’est RTE qui veille et décide. ENEDIS déclenche alors les coupures, au maximum de 2 heures par client.

Afin de limiter le recours au délestage de consommateurs, le Parlement français a voté une mesure visant à mobiliser les groupes de secours de nos clients lors des périodes de forte tension. Cette mise à disposition se fera à travers le mécanisme d’ajustement opéré par RTE afin d’assurer l’équilibre entre la production et la consommation électrique à l’échelle nationale. Des groupes électrogènes de secours peuvent ainsi se substituer, ponctuellement, à l’approvisionnement en électricité pour certains sites. La nouvelle loi du 16 août 2022 rend ainsi obligatoire la mobilisation des groupes électrogènes de secours existants (d’une puissance supérieure à 1 MW) en substitution de consommation électrique dans le cas de forte tension sur le système électrique.

A ces mesures s’ajoute enfin celle du pilotage des ballons d’eau chaude sanitaire. Pour contribuer à la sécurisation de l’alimentation électrique cet hiver, et à la demande des pouvoirs publics, ENEDIS suspend le déclenchement automatique du matériel piloté par les compteurs des particuliers lors de la pause méridienne. Sans impact sur les tarifs, sur les contrats, sur le dispositif même d’heure creuses ou encore sur le matériel, cette démarche vise un appel de puissance moindre sur une tranche horaire tendue. Selon ENEDIS, cela concernera moins de 15% des abonnés au réseau. Pour les bailleurs, publics ou privés, le pilotage du déclenchement des ballons d’eau chaude sanitaire impacte les occupants de leur parc immobilier, sur les heures méridiennes (entre 11h à 15h30) et à compter du 15 octobre au plus tôt, jusqu’au 15 mai au plus tard. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’Arrêté du 22 septembre 2022 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics de distribution d’électricité

Du côté du gaz, GRT présentait le même jour plusieurs leviers essentiels au maintien des livraisons de gaz aux consommateurs.

  • Dans un premier temps, notons le lancement prochain d’Ecogaz, le pendant gazier d’Ecowatt. Sur la même logique, l’outil fournira des informations actualisées sur la disponibilité de l’énergie.
  • GRT Gaz s’adresse aussi aux consommateurs, avec un message fort sur la sobriété et son rôle essentiel pour cet hiver, avec le chauffage en ligne de mire. GRT démontre qu’en cas d’hiver rigoureux, le gain d’énergie généré par une baisse d’1° sur l’ensemble des postes chauffages compenserait de manque potentiel de méthane.
  • En cas de manque réel, et comme pour l’électricité, les leviers activables sur le réseau seraient dans un premier temps l’interruptibilité (contractuelle) et le délestage, en dernier recours.
  • En complément, GRT en appelle tout de même à la responsabilité des fournisseurs. La France dispose de 130 TWh de capacités de stockage souterrain de gaz naturel. Ces stocks sont à des niveaux optimum, mais la marge de manœuvre reste mince. Il est donc essentiel que chaque fournisseur prête une attention particulière au stockage, à la préservation de leur niveau, et comme ce fut le cas par le passé, qu’ils n’hésitent pas à remplir ces stocks en cas d’hiver doux.

Ecogestes et supervision : les entreprises et collectivités au cœur des solutions

Pour les consommateurs professionnels, ces appels à la sobriété ne sont pas sans impact sur leur activité. Ce ne sera pas nos premières recommandations sur le sujet des Eco-gestes, mais pour aller encore plus loin dans votre investissement en faveur de la réduction de vos consommations d’énergie, nous publions régulièrement des listes précises d’actions à mettre en place dans vos établissements. Comme ici pour les entreprises du secteur tertiaire, et bientôt pour toutes les autres activités.

Pour tous nos clients, l’Energy Management est plus que jamais à la page. Faire preuve de sobriété requiert un diagnostic, un plan, et des outils de pilotage. Pour nos clients appétents à ces actions, nous mettrons à leur disposition une plateforme de supervision. En complément aux outils de pilotage traditionnels de votre espace client BILL-e, cette plateforme procure une vue d’ensemble permettant depuis une interface unique d’analyser et piloter l’ensemble des consommations d’énergie.

Partagez sur