J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Calcul empreinte carbone transport

Publié le 12 mars 2020 à 14h54Mis à jour le 19 mars 2020 à 11h11

L’empreinte carbone est un indicateur permettant de mesurer la quantité d’émissions de dioxyde de carbone d’une activité. Dans le cas des transports, elle va déterminer quel est l’impact d’un mode de locomotion sur l’effet de serre.

 

L’empreinte carbone, synonyme de pression environnementale

Exprimée en tonnes CO2, l’empreinte carbone mesure les quantités de gaz à effet de serre d’origine anthropique d’un mode de transport. Elle évalue donc la pression environnementale exercée par ce mode de transport par trajet et sur une période donnée. Ainsi, dans notre train de vie quotidien, le volume de trajets que nous effectuons et les modes de transports que nous choisissons participent à rejeter directement ou non du dioxyde de carbone.

 

Empreinte carbone: tous les transports ne sont pas égaux !

Que l’on utilise la voiture, les transports en commun, l’avion, le bateau ou le train, tous ces transports n’impliquent pas du tout le même impact sur l’environnement en termes d’émissions carbone. Les transports sont aussi le principal émetteur de CO2, avec 39 % des émissions totales en France selon l’Ademe. Il est donc indispensable de garder ses transports à l’oeil pour tenter d’émettre le moins de CO2 possible.

Tous les modes de transports ne sont pas nés égaux. Calculer leur empreinte carbone va permettre de les hiérarchiser pour adopter des solutions en visant la neutralité carbone. Faire baisser ces émissions peut commencer par des gestes simples, comme troquer de temps en temps la voiture contre le vélo !

 

Quels sont les transports à l’empreinte carbone la plus élevée ?

Pour estimer l’empreinte carbone d’un mode de transport, il faut aussi prendre en compte d’autres facteurs. Le modèle du véhicule (est-il récent ?), le nombre de passagers, la vitesse à laquelle nous conduisons ce véhicule, ou encore, la durée du trajet.

Avec 145 à 285 g de CO2 par passager par kilomètre parcouru, l’avion arrive en tête de liste. Il est de loin le mode de transport le plus polluant (jusqu’à 1500 fois plus polluant qu’un trajet en train). En seconde position, la voiture (de 100 à 150 g), est aussi le moyen de transport le plus utilisé des Français, avec 82% des trajets effectués en voiture en 2017. À noter que la manière dont nous la conduisons est aussi en cause ! Une conduite trop rapide, avec trop d’à coups, ou des pneus en mauvais états émettra plus de CO2. .Côté deux-roues, un scooter comptabilise environ 72 g, et le bus ou l’autocar une moyenne de 70.

Certains transports ne sont pas (ou presque) émetteurs. C’est le cas du vélo, de la trottinette ou de la marche à pieds, suivis par les modes de transports intermédiaires que sont le tramway (2,66 g), le métro (3,26 g) ou encore le RER (3,35 g). Côté ferroviaire, le train est aussi une excellente option. Son empreinte carbone varie en fonction du type de train : 2,4 g CO2 par kilomètre pour le TGV, 8,1 g pour l’Intercité et 29,4 pour les TER.

 

Comment calculer l’empreinte carbone de ses transports ?

Plusieurs outils gratuits en ligne existent pour calculer facilement son empreinte carbone. Essayez le calculateur de la Fondation Empreinte Carbone ou l’éco-comparateur de l’Ademe .

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen