J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Efficacité énergétique

Publié le 12 mars 2020 à 14h54Mis à jour le 18 septembre 2020 à 15h36

L’efficacité énergétique consiste à utiliser moins d’énergie pour un rendu de service identique.

 

“Faire mieux avec moins”, le pari de l’efficacité énergétique 

Devenue une préoccupation majeure dans le cadre de la transition énergétique, l’efficacité énergétique vise à maximiser le rendement des appareils ou processus.

Au coeur de cette notion : les transports, responsables de 80% des émissions de gaz à effet de serre selon l’Ademe, mais aussi les bâtiments ou encore l’industrie des biens et services. Pour cette dernière, l’efficacité énergétique rime aussi avec création de valeur, comme nous le décryptons dans cet article.

En optimisant ces trois secteurs, l’efficacité énergétique va permettre de réduire la consommation énergétique pour un niveau de performance équivalent voire supérieur.

Concrètement, cela signifie diminuer la facture de chauffage sans impacter sur le confort thermique, ou encore baisser la consommation électrique en faisant le choix d’appareils plus performants mais aussi moins énergivores.

 

L’efficacité énergétique au service de la Planète…et du consommateur !

De nombreux défis ont mis l’efficacité énergétique au goût du jour. Raréfaction des ressources naturelles (bois, gaz, eau), réchauffement climatique, lutte contre le gaspillage, augmentation de la précarité énergétique chez les particuliers…Il s’agit aujourd’hui de consommer moins pour vivre au mieux, et construire un avenir plus durable.

 

Le bâtiment est le premier consommateur d’énergie, responsable de plus de 25% des émissions de gaz à effet de serre en Europe.

 

L’efficacité énergétique est donc une solution d’envergure pour préserver nos ressources tout en assurant la même qualité de service finale.

Côté budget énergie, le consommateur pourra profiter d’un confort similaire à moindre coût, et à moindre impact écologique. Pour l’industrie, c’est une garantie d’amélioration du rendement des bâtiments, qui sera aussi plus favorable à son image et dans le cadre des politiques de RSE.

 

L’efficacité énergétique en pratique

En 2007, l’Unions Européenne s’est engagée dans un ensemble d’actes législatifs appelés “politique des 20/20/20”, à l’horizon 2020. Ces mesures ont pour ambition de :

  • réduire de 20 % les gaz à effet de serre,
  • augmenter de 20 % les énergies renouvelables,
  • réduire de 20 % la consommation globale d’énergie.

Pour atteindre cet objectif, l’efficacité énergétique a été mise au premier plan.

À commencer par l’optimisation des bâtiments, qui passe par l’amélioration de leur isolation. C’est l’exemple des CEE ou primes énergies qui permettent aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités de financer des projets de rénovation. En France, le Grenelle Environnement a ainsi fixé comme objectif une réduction de 38% de la consommation d’énergie des bâtiments à l’horizon 2020.

Mise en place par la Commission Européenne, l’étiquette énergie est un autre exemple d’outil au service du consommateur. Classés de A+++ à D (D étant le niveau de consommation le plus énergivore), l’étiquette énergie permet de renforcer la transparence des produits en renseignant le consommateur sur leur consommation énergétique et leur empreinte écologique.

 
28 avril 2015

Le fort potentiel de progression de l’efficacité énergétique dans l’industrie

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen