J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Energie Géothermique

Publié le 12 mars 2020 à 14h54Mis à jour le 19 mars 2020 à 11h24

L’énergie géothermique est une énergie qui exploite la chaleur de la terre.

 

La chaleur naturelle de la Terre à l’origine de l’énergie géothermique

Composée des mots grecs “geo” (“terre) et thermos (« chaleur »), l’énergie géothermique est issue de la conversion de l’énergie thermique de la Terre.

Sous nos pieds, le magma qui compose le coeur de notre Planète dégage une chaleur très puissante. Plus on descend dans les entrailles de la Terre, plus cette chaleur est grande (environ 3 °C tous les 100 mètres).

L’énergie géothermique consiste donc à récupérer ce flux de chaleur naturel pour le convertir en chauffage ou en électricité.

L’énergie géothermique est exploitée par les hommes depuis des millénaires. Au Paléolithique, les humains utilisaient déjà ces “thermes” d’eau chaude pour se baigner. À Therma, sur l’île d’Icarie, les Romains ont construit le premier système de chauffage par le sol. Puis c’est en 1904, dans la ville de Larderello, que l’énergie géothermique sera convertie pour la première fois en électricité grâce à la vapeur d’eau.

 

L’énergie géothermique est-elle un énergie renouvelable ?

L’énergie géothermique est une des plus grandes ressources énergétiques de la Terre. Ce flux de chaleur ininterrompu permet une exploitation continue, contrairement à l’éolien ou au solaire qui dépendent des conditions atmosphériques.

L’énergie géothermique est donc une énergie renouvelable et durable.

Toutefois, il faut noter que l’énergie géothermique a besoin d’une deuxième énergie pour fonctionner. De même, si les captages verticaux présentent un risque pour l’environnement, avec la possibilité de polluer les nappes phréatiques.

 

L’énergie géothermique, comment ça marche ?

Pour créer de l’énergie géothermique, on réalise un forage dans le sol afin d’extraire la chaleur. Cette chaleur permet soit de se chauffer, soit de créer de l’électricité grâce à la vapeur. En fonction de la profondeur du forage, la géothermie est qualifiée de « haute énergie » (plus de 150 °C), « moyenne énergie » (90 à 150 °C), « basse énergie » (30 à 90 °C) ou « très basse énergie » (moins de 30 °C).

Aujourd’hui ce sont les centrales géothermiques qui permettent de générer de l’énergie géothermique. Elles captent la chaleur à plusieurs centaines de mètres de profondeur dans la croûte terrestre, puis la transfèrent vers des circuits de distribution.

En France, les centrales les plus connues sont celles de Bouillante en Guadeloupe, et de Rittershoffen en Alsace, qui est la première centrale de géothermie profonde à vocation industrielle.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen