J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Digestats

Publié le 12 mars 2020 à 14h54Mis à jour le 19 mars 2020 à 11h20

Les digestats sont les résidus issus du processus de méthanisation des déchets organiques. Une fois traités, ces résidus présentent un grand potentiel fertilisant pour les sols.

 

Le digestat, fruit à haut potentiel de la méthanisation

La méthanisation, processus de fermentation privée d’air, est aujourd’hui une source clé dans la création d’énergies renouvelables.

Ce procédé biologique, qui ne se base que sur des matières organiques (et non fossiles), permet de dégager du biogaz, une énergie à fort potentiel calorifique.

Mais le biogaz n’est pas le seul fruit de la méthanisation. Cette digestion anaérobie produit également des digestats, un résidu pâteux ou liquide, issu des éléments organiques qui n’auront pas pu être dégradés et de bactéries excédentaires.

Composé d’eau, de matière organique non biodégradable (lignine) et de matières minérales (azote, phosphore), ce digestat peut alors être éliminé ou stocké.

 

Le digestat, un engrais d’avenir ?

En fonction des matières organiques utilisées lors de la la méthanisation, le digestat restant peut être réutilisé en raison de son fort potentiel fertilisant pour les sols.

Des traitements de séparation ou d’épandage vont permettre de répartir, concentrer ou diluer les éléments fertilisants présents dans le digestat, et d’en éliminer les éléments indésirables. Le tout résultant en un produit fertilisant à haute valeur agronomique.

Il est aussi possible de séparer les éléments liquides et solides du digestat par un processus appelé “valorisation”. Ce processus le rend plus facilement manipulable dans les cultures en tant qu’engrais normés. Une fois valorisés et traités, les digestats deviennent alors facilement assimilables par les plantes.

La sortie du statut actuel de “déchet” est décisive pour l’avenir du digestat. En Juin 2019, un nouveau règlement européen consacré aux fertilisants publié au Journal officiel de l’Union européenne, intégrait les digestats dans les produits utilisables pour fabriquer des fertilisants organiques commercialisables en Europe.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen