J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Energies fossiles

Publié le 12 mars 2020 à 14h54Mis à jour le 19 mars 2020 à 11h34

Appelées aussi “hydrocarbures”, les énergies fossiles sont issues de la transformation de matières organiques.

 

Les énergies fossiles en question

À l’heure de la transition énergétique, les énergies fossiles n’ont pas la cote. Polluantes, mais surtout, épuisables, ces sources d’énergie ont pourtant accompagné l’humain et son développement pendant des milliers d’années.

Elles représentent aujourd’hui plus de 80% des sources d’énergie utilisées sur Terre, notamment le pétrole, qui a lui seul incarne 42 % de la consommation d’énergie dans le monde, comme nous le détaillons dans cet article.

Viennent ensuite le charbon, le gaz naturel, puis l’uranium.

En France, 98 % du gaz que nous consommons est importé (Norvège, des Pays-Bas, Russie, Algérie …) ainsi que 98,5% du pétrole qui nous vient d’Afrique, de Russie ou encore du Moyen Orient. Il en va de même pour notre consommation de charbon qui demeure 100% importée de l’étranger.

Ce détail est important, car si les énergies renouvelables présentent de nombreux avantages pour la Planète, elles peuvent aussi être produites localement. Les énergies fossiles sont donc susceptibles de cristalliser des conflits géopolitiques entre les pays fournisseurs d’énergie et les pays acheteurs.

 

Source d’énergie millénaire : les énergies fossiles aussi vieilles que la Terre

Le terme “fossile” provient du latin fossilis, « tiré de la terre ». Car les énergies fossiles sont extraites des profondeurs de la terre, où elles étaient stockées depuis plusieurs millions d’années. Issues de pierres, de roche et d’autres matières organiques, elles sont le résultat d’un processus de sédimentation très long, donnant naissance à des ressources précieuses.

C’est pourquoi les énergies fossiles ne sont pas renouvelables : leur création prend de 100 à 300 millions d’années en moyenne. Si elles étaient encore abondantes au siècle dernier, l’homme les a exploité à très grande échelle depuis la Révolution Industrielle. Force est de constater que ces ressources se feront plus rares, et nécessitent donc d’être remplacées.

Par ailleurs, la combustion de ces énergies fossiles émet des polluants atmosphériques, ainsi que des gaz à effet de serre (GES) qui accélèrent le réchauffement climatique.

Promouvoir les énergies vertes  permettrait de réduire de façon significative l’utilisation des combustibles fossiles, voire un jour, de pouvoir les remplacer.

 

Quelles sont les différents types d’énergies fossiles ?

Il existe aujourd’hui différents types d’énergies fossiles, parmi lesquelles :

  • le pétrole, énergie la plus utilisée, qui est le produit de la sédimentation en mer de matière organique telle que les algues et le plancton.
  • le gaz naturel. Comme le pétrole, ce dernier est issu de gisements souterrains et de sédimentation en milieu marin, mais soumis à des températures plus chaudes. Il est considéré comme l’énergie fossile la moins polluante du fait de ses émissions de CO2 beaucoup plus réduites.
  • le charbon, une des plus anciennes sources d’énergie utilisée par l’homme. Il est créé à partir de la biomasse , formant un kérogène qui, une fois brûlé, donne du charbon.
  • l’énergie nucléaire. Elle provient de l’uranium, c’est donc une énergie fossile. Elle est toutefois considérée comme une alternative aux énergies fossiles car elle n’émet pas de CO2 . En revanche, elle génère des déchets nucléaires qu’il faut pouvoir stocker, ce qui représente un challenge d’avenir.
Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen