J'appelle un expert

Si vous êtes une entreprise, un industriel, un syndic de copropriété :

Appel non surtaxé

Si vous êtes un établissement public, une collectivité :

Appel non surtaxé

Hydrolien : la France s’engage

Publié le 29 novembre 2017 à 14h38

Cela s’agite sous la mer. Après la fin des essais des premières hydroliennes françaises, le gouvernement s’apprête à publier son premier appel d’offres pour la réalisation de véritables fermes hydroliennes commerciales.

Appel d’offres

L’annonce officielle doit en être faite par le Premier ministre lors des assises de l’économie de la mer, qui se tiendront au Havre les 21 et 22 novembre prochains.

Ces installations exploitant la force des courants marins prendront la suite de la première centrale hydrolienne de taille industrielle (mais encore expérimentale) qui sera mise à l’eau, au large du Cotentin, durant le dernier trimestre de 2019. L’objectif étant de raccorder au réseau électrique les 7 machines de 2 MW unitaire début 2020.

Objectif : 100 MW en 2024

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit la mise en service de 100 MW de capacité en énergies marines renouvelables (hydroliennes et centrales marémotrices) d’ici à 2024.

En s’appuyant sur la puissance et la régularité des courants marin, le syndicat des énergies renouvelables estime entre 5 et 6 GW de capacité le potentiel hydrolien tricolore. L’équivalent de 5 à 6 réacteurs nucléaires.

Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen